Connect with us

Actualité

Voici l’intégralité du compte-rendu de la première audience du procès de Martinez Zogo

Published

on

Spread the love

Lire l’article de Boris Bertolt :

Quelques Directeurs  de la Direction de la Justice Militaire présents, les Étudiants de l’ENAM pour prendre les notes,  les amis,  connaissances et un auditoire de plus 400 personnes assis et debout ont participé à l’ouverture du Procès d’assassinat de Martinez Zogo ce lundi,  25 mars 2024.

Périmètre de sécurité hautement établit  par les unités spéciales ,   les mis en cause ont été sortis de leurs différents lieux de détention très escortés par les éléments du GPIGN ( Groupement Polyvalent d’Intervention Rapide de la Gendarmerie Nationale).

Aussitôt arrivés  aux environs de 8 h , ils ont pris place  sous le regard des amis,  familles et connaissances venus nombreux. Une exception, le journaliste BRUNO BIDJANG qui hospitalisé n’est pas arrivé avec le groupe. Il arrivera de l’hôpital 2h de temps après.

À 10h 47 minuites,  l’audience a été ouverte par le President du Tribunal, le Colonel Missé Djoné Jacques Baudouin. Membres:  M. Fenchou TABOPDA Gabriel . Madame NGOUOUNGUÉ Tous deux venus du Ministère .

Côté Ministère Public : LT/ Colonel Belinga Cerlin; Mme Gwang Claudine ; M. Tchatieu Kameni; Capitaine Zé Ekotto Frédy

 

Greffiers: Capitaine Ondoua Onana et l’Adjudant Chef Nkotto Valére.

Le premier angle judiciaire dans ce début de procès était d’appeler devant la barre tous les inculpés.

Suivi du grand angle qui a permis à chaque avocat de donner sa lettre de constitution pour son client ou ses clients.  Sauf le Maréchal des Logis Godjé Vincent qui a  menti sur le fait qu’il a un conseil et pourtant non. Il a été vite rattrapé.

Les temps forts   en  ce début de procès ont été marqués par les doléances et la demande des avocats  à la fois d’Amougou Belinga et ceux de Leopold Maxime EKo EKo qui ont demandés l’entièreté du dossier pour un procès équitable , un vidéo-projecteur pour diffuser les preuves d’accusations, la diffusion du procès en direct sur le plan national et international. Idées que Me Jacques Mbuyi consteste prétextant que les secrets Militaires peuvent être divulgués au public. Mais par la suite a fléchi.

Autre grande surprise dans cette affaire,  l’État du Cameroun à travers la DGRE est représentée par Me Claude Assira par une lettre daté du 15 mars 2024.

Dès cette première audience, l’un des avocats de Maxime Léopold EKo EKo EKo, le Bâtonnier de Bruxelles a demandé  la liberté immédiate de leur client s’appuyant sur l’ordonnance authentique signé du Juge d’Instruction Sikati le 1er décembre 2023.

Arguments contre arguments entre les avocats de la defense et ceux des Ayant-droits ( au nom de de Martinez Zogo de son vrai nom Arsène Salomon Mbani Zogo,  plutôt Martinez Zogo sur sa CNI,  Me Zeifman à ce sujet à rappeler au président du tribunal que le curseur judiciaire doit guider ce procès.

Le Ministère Public représenté par le Commissaire du Gouvernement Cerlin Belinga qui,  à son tour à rappelé le contexte dans lequel se tient ce procès. Notamment le respect de l’état de droit et un procès équitable. D’ailleurs,  il n’a pas hésité à mettre en garde les médias sur les commentaires tendancieux. « Il n’y a pas d’état de droit sans justice qui veille sur le respect de la loi. Le ministère public n’hésitera pas à instruire une enquête judiciaire contre tout individu qui fera des commentaires tendancieux jusqu’à la fin de cette affaire.  » a indiqué Belinga Cerlin.

À sa demande,  en accord avec le Président du Tribunal et ses deux membres,  Le procès été renvoyé le 15 avril 2024 pour que le tribunal se prononce sur la liste des témoins des partis et examinations des  demandes  formulées La Défense après l’observation du  Ministère Public.

L’audience a pris fin il était 15h moins 13 mn.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR actucameroun.com

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualité

Céline Dion signe son grand retour pour la couverture d’un magazine mondial

Published

on

Spread the love

Céline Dion s’est enfermée dans le silence pendant plusieurs années à cause de sa maladie, le syndrome de l’homme raide. Aujourd’hui, la diva canadienne est de retour ce lundi 22 avril, au devant de la scène, dans les pages du prestigieux magazine Vogue France.

Céline Dion : « Aujourd’hui, je suis une femme qui se sent très forte pour avancer. Un jour à la fois’’

La chanteuse canadienne, Céline Dion est vraiment déterminée à ne pas se laisser abattre par la maladie qui la ronge. Elle s’est donnée comme leitmotiv d’être forte et montrée à ses milliers fans à travers le monde qu’elle va s’en sortir et de la plus belle des manières. L’occasion ne manque pas de prouver que sa guérison n’est pas si loin. La star de 56 ans donne à nouveau des nouvelles rassurantes d’elle. La première, c’est son apparition surprise, mais fragile et heureuse au récent Grammy Awards. 

Cover Mai NB

Pour la version française du magazine international Vogue, Céline Dion a décidé de réaliser toute radieuse la couverture du mois de mai prochain. Sans manquer de parler dans une interview de sa maladie, le syndrome de la personne raide, et du travail colossal qu’elle effectue jour après jour pour pouvoir revenir au-devant de la scène. Par visioconférence depuis Las Vegas, la chanteuse a d’abord précisé : ‘’Ça va bien, mais c’est beaucoup de travail. « Aujourd’hui, je suis une femme qui se sent très forte pour avancer. Un jour à la fois’’. Avant d’ajouter : ‘’Pendant quatre ans, je me suis dit que je n’y retournerai pas, que je suis prête, que je ne suis pas prête… Aujourd’hui, je ne peux pas vous dire : “Oui, dans quatre mois.” Je ne sais pas… Mon corps me le dira. En revanche, je ne veux pas juste attendre. C’est dur moralement de vivre au jour le jour. C’est difficile, je travaille très fort et demain sera encore plus difficile’’

Cover Mai Manteau Rose

Par ailleurs, la diva canadienne et mère de trois garçons dont des jumeaux s’est dite honorée de poser en couverture de Vogue France qui sera disponible ce mercredi 24 avril dans les kiosques et en ligne tout en indiquant que lorsqu’elle était au mieux de son physique et de sa beauté, à 30 ans, on ne lui avait pourtant jamais demandé. ‘’Je suis très fière qu’à 55 ans, on me demande de révéler ma beauté. Mais c’est quoi la beauté ? La beauté, c’est vous, c’est moi, c’est l’intérieur, ce sont nos rêves, c’est aujourd’hui. […] Aujourd’hui, je suis une femme qui se sent très forte pour avancer. Un jour à la fois’’, dit-elle. 

Continue Reading

Actualité

Togo : le mandat présidentiel passe de 5 à 4 ans, renouvelable une seule fois

Published

on

Spread the love

Au Togo, la nouvelle constitution a été confirmée après la seconde relecture demandée par le président Faure Gnassingbé. De nombreuses modifications ont été introduites après cette relecture.

Les modifications introduites après la relecture de la nouvelle constitution au Togo

Le Togo a tourné dos au régime semi-présidentiel pour le régime parlementaire. C’est le fruit de la nouvelle constitution adoptée par les députés à l’Assemblée nationale le 25 mars dernier. En effet, cette nouvelle disposition initiée par les autorités sous la gouvernance du président Faure Gnassingbé a été critiquée par l’opposition jusqu’à la protestation.

Malgré leur cri de cœur, la nouvelle constitution a été adoptée à nouveau le 19 avril 2024 après la demande d’une seconde lecture du président Faure Gnassingbé. Toutefois, plusieurs points stratégiques ont été touchés dans cette nouvelle constitution. Parmi les modifications introduites figure la réduction de la durée du mandat présidentiel à 4 ans, renouvelable une seule fois.

En plus, le président de la République prêtera dorénavant serment devant le Congrès. Cette réforme marque une évolution dans les pratiques institutionnelles du pays. Aussi, les conditions de candidature à la fonction présidentielle ont été revues.

Ainsi, les groupes parlementaires auront un rôle primordial à jouer dans le processus électoral. Pour rappel, la nouvelle loi fondamentale a été votée par une large majorité de 87 voix sur les 4/5 requises et ouvre la voie à une nouvelle ère politique au Togo.

Continue Reading

Actualité

110 civils enlevés par des jihadistes

Published

on

Spread the love

Au Mali, des jihadistes présumés détiennent dans le centre du pays, plus de 110 civils enlevés il y a six jours, a indiqué lundi à l’AFP.

Selon la même source, trois bus transportant des civils ont été arrêtés le 16 avril par des « jihadistes », qui ont forcé les véhicules et les passagers à se diriger vers une forêt entre Bandiagara et Bankass, ont indiqué un groupement associatif local et un élu.

« Les trois bus et les passagers, soit plus de 120, sont toujours détenus par des jihadistes », a soutenu un élu de Bandiagara, qui a souhaité garder l’anonymat pour des raisons de sécurité.

Le Mali est ravagé depuis 2012 par différentes factions affiliées à Al-Qaïda et au groupe État islamique, ainsi que par des forces d’autodéfense autoproclamées et des bandits.

La détérioration de la situation sécuritaire a été aggravée par une crise humanitaire et politique.

La violence s’est propagée au Burkina Faso et au Niger voisins, ces trois pays ayant vu des régimes militaires prendre le pouvoir.

Continue Reading

Trending