Connect with us

Actualité

“Les Lions indomptables ne sont pas favoris de la CAN en Côte d’Ivoire” : un ancien coach du Cameroun tranche

Published

on

Spread the love

Lors d’une apparition sur le plateau de l’émission Fou Fou Foot sur CRTV Sports le 27 novembre, Alexandre Belinga a déclaré que le Cameroun n’était pas parmi les favoris pour remporter la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en Côte d’Ivoire. Toutefois, les quintuples champions d’Afrique peuvent se montrer imprévisibles comme à leur habitude. « Le Cameroun n’est pas parmi les favoris pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations, mais peut surprendre, » a déclaré Belinga.

Advertisement

2017 est encore dans les mémoires

À un mois et demi du début de la CAN 2024, le Cameroun traverse une période délicate, avec des incertitudes et des critiques autour du sélectionneur Rigobert Song. Cependant, l’expérience passée montre que les Lions indomptables peuvent compter su sa détermination pour défier tous les pronostics. Lors de l’édition de la CAN 2017, le Cameroun, loin d’être favori, a finalement décroché son 5e titre continental. Les hommes de l’entraîneur d’antan Hugo Bross et son adjoint Alexandre Belinga avaient tour à tour, éliminé le pays organisateur le Gabon en poules, le favori sénégalais en quarts de finale, le Ghana en demies puis l’Egypte en finale.

Vincent Aboubakar et ses coéquipiers, bien conscients des défis qui les attendent, entrent dans le tournoi avec l’intention de montrer qu’ils peuvent encore surprendre le monde du football. Les Lions indomptables savent qu’un supplément d’âme peut souvent faire la différence, même lorsque les attentes ne sont pas à leur avantage. La CAN 2023 s’annonce comme un nouveau défi pour le Cameroun, et les fans espèrent que l’équipe pourra puiser dans l’esprit qui les a conduits à la victoire en 2017.

Advertisement

Advertisement
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualité

Le Gabon classé 5e Pays le plus riche d’Afrique

Published

on

Spread the love

Le journal britannique International Finance indique qu’en 2024, Libreville est classé en tête des pays de la zone Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Équatoriale et Tchad), en ce qui concerne le produit intérieur brut.

Le classement est réalisé sur la base des données du Fonds monétaire worldwide (FMI). Et  se base sur le produit intérieur brut (PIB) par habitant en parité de pouvoir d’achat (PPA).

Advertisement

Il en ressort du classement que le Gabon enregistre en 2024, un PIB par habitant en PPA de 19.165 {dollars} et se positionne également comme le 5ème pays le plus riche d’Afrique et le 90ème dans le monde. C’est d’ailleurs la deuxième fois consécutive que le pays d’Oligui Nguema occupe cette place.

Dans ce classement, le Gabon est suivi par la Guinée Équatoriale qui occupe la 6ème place en Afrique et la 94ème dans le monde avec un PIB par habitant en PPA de 18.363 {dollars}, le Congo (5 552 {dollars} et 149ème dans le monde), le Cameroun (4 661 {dollars} et 153ème dans le monde), le Tchad (1 807 {dollars} et 183ème dans le monde), et la République centrafricaine (1 109 {dollars} et 189ème dans le monde.

Advertisement

La Somalie, le Burundi et le Soudan du Sud sont les pays les plus pauvres du continent sur la base du PIB par habitant en PPA.

Sur le plan africain, les Seychelles se positionnent comme le pays le plus riche avec un PIB par habitant en PPA de 41.829 {dollars}, suivi de l’île Maurice.

Advertisement

Advertisement
Continue Reading

Actualité

une proposition de date pour la présidentielle est sortie du dialogue

Published

on

Spread the love

Alors que le dialogue nationwide au Sénégal a pris fin ce 27 février,  la fee chargée de fixer une date pour la tenue de l’élection présidentielle, a proposé le 2 juin. 

L’élection présidentielle au Sénégal aura lieu le 2 juin prochain.  C’est ce qui est ressorti du dialogue qui s’est tenu entre les forces vives du pays organisé par le Président Macky Sall.  Cette proposition va être soumisse à l’appréciation du président qui, s’il l’approuve,  la soumettra à son tour au Conseil constitutionnel. 

Advertisement

Notons qu’en ce qui concerne le mandat du président, il ne dépassera pas le 2 avril comme prévu par la structure sénégalaise. Il est donc prévu que le président de l’Assemblée nationale prenne les rênes du pays pendant la durée de la transition de deux mois. Cependant,  certains ont proposé que le président reste en poste jusqu’à l’élection. 

La query du dialogue pour la fixation d’une date de l’élection est d’actualité au Sénégal depuis que le président a reporté le scrutin présidentiel. Le Conseil constitutionnel a ensuite décidé que cela n’était pas conforme à la loi fondamentale du pays et à ordonné la poursuite du processus électoral. Sall à accepter se conformer à la décision et à réaffirmé qu’il quitterait le pouvoir à la fin de son mandat. 

Advertisement

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR actucameroun.com

Advertisement
Continue Reading

Actualité

Présidentielle au Sénégal : la date du premier tour fixée

Published

on

Spread the love

Le dialogue nationwide au Sénégal a pris une tournure décisive aujourd’hui, le 27 février 2024, avec des conclusions importantes concernant la candidature de Karim Wade. Au cours de ce prestigieux dialogue entre les acteurs politiques, la date du premier tour pour les élections présidentielles a été fixée.

Advertisement

La date des élections présidentielles au Sénégal connue

Malgré le rejet preliminary par le Conseil constitutionnel en raison d’une présumée affaire de double nationalité soulevée par le député et candidat Thierno Alassane Sall, la fee a tranché en faveur de la candidature de Wade-fils.En effet, une annonce encore plus significative a été faite, indiquant que les dossiers des candidats initialement recalés seront réévalués en vue d’une attainable réintégration.

Cette décision offre une opportunité aux candidats dont les candidatures avaient été initialement rejetées. À cet effet, il est également souligné que les 19 candidats déjà validés par le Conseil constitutionnel seront maintenus, assurant ainsi une diversité de choix pour les électeurs. En plus, la fee chargée de déterminer la date de l’élection présidentielle au Sénégal a proposé le 2 juin 2024, mais la décision finale appartient au président Macky Sall.

Advertisement

En réalité, il est à noter que ces conclusions pourraient être soumises à l’appréciation du Conseil constitutionnel, ajoutant une couche supplémentaire de validation institutionnelle. Les idées sont désormais tournées vers le verdict du président Macky Sall.

Advertisement
Continue Reading

Rejoint le groupe WhatsApp

Trending