Connect with us

Actualité

Les Etats-Unis estiment n’avoir pas reçu de demande officielle de quitter le Niger

Published

on

Spread the love

Alors que le Niger a dénoncé publiquement l’accord militaire entre Niamey et les Etats-Unis, un Pentagone a déclaré jeudi au Congrès que les États-Unis n’avaient pas reçu de demande officielle de la junte nigérienne de quitter le pays. 

Dans sa déclaration au Congrès américain Celeste Wallander, secrétaire adjointe à la Défense chargée des affaires de sécurité internationale, a indiqué que outre l’inexistence d’une demande officielle de quitter le Niger, ils avaient reçu des signaux mitigés quant à savoir si les centaines de soldats américains présents sur place n’étaient plus les bienvenus.

Le haut responsable qui s’adressait à la commission des services armés de la Chambre des représentants, a souligné que jusqu’à présent, le conseil militaire au pouvoir au Niger, connu sous le nom de CNSP, n’avait pas formellement demandé à l’armée américaine de partir. 

Wallander a déclaré que le CNSP avait déclaré que l’accord sur le statut des forces, qui fixe les conditions d’une présence militaire américaine dans un pays, était désormais nul et non avenu. Cependant, elle a déclaré que la junte « nous a assuré que les forces militaires américaines sont protégées et qu’elles ne prendront aucune mesure susceptible de les mettre en danger ».

L’armée américaine dispose d’environ 650 soldats et de plusieurs centaines de personnels de soutien toujours au Niger, qui a été dans le passé une plaque tournante essentielle pour les opérations antiterroristes. Mais en juillet dernier, des soldats mutins ont renversé le président démocratiquement élu du pays et ont demandé, quelques mois plus tard, aux forces françaises de partir.

Wallander a déclaré que les États-Unis continuent de chercher des moyens de mener des opérations contre les organisations extrémistes violentes dans la région.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR actucameroun.com

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualité

Sénégal : Bassirou Diomaye Faye prend une décision en faveur des victimes des violences politiques

Published

on

Spread the love

Le président Bassirou Diomaye Faye annonce l’indemnisation des victimes des évènements malheureux de janvier 2021 à février 2024. C’est l’une des décisions prises en Conseil des ministres ce mercredi 24 avril 2024. Elle s’inscrit dans le cadre du processus de réconciliation nationale.

Sénégal : Bassirou Diomaye Faye annonce l’indemnisation des victimes des évènements de janvier 2021 à février 2024

Le président Bassirou Diomaye Faye se « dit particulièrement soucieux du renforcement de la réconciliation nationale ». Pour un aboutissement heureux du processus de réconciliation, le chef de l’Etat pense qu’il faut la « justice dans le traitement adéquat des cas des victimes des évènements de janvier 2021 à février 2024, notamment les familles endeuillées et les blessés ». « A cet effet, le Chef de l’Etat a demandé au Premier Ministre de mettre en place une commission d’indemnisation des victimes des évènements de janvier 2021 à février 2024 », lit-on dans le communiqué final du Conseil des ministres.

La commission doit, dans les meilleurs délais, « identifier les victimes et procéder à l’évaluation des préjudices subis, ainsi qu’à la prise en charge effective des blessés en cours de traitement ». « En outre, le Premier Ministre devra faire, avec les Ministres concernés, le point sur l’état d’avancement de ce dossier prioritaire tous les quinze (15) jours en Conseil des ministres », précise le porte-parole du gouvernement.

Les violences politiques survenus lors des évènements de janvier 2021 sont liés à l’incarcération d’Ousmane Sonko, principal opposant au régime de Macky Sall, à l’époque. C’était le début de ses ennuis judiciaires dans le dossier « viols et menaces de mort » qui l’a opposé à Adji Sarr. En février 2024, de nouvelles violences ont éclaté suite à la volonté affichée de Macky Sall de reporter l’élection présidentielle.

Continue Reading

Actualité

La CAN 2023 a rapporté un bénéfice de 80 millions de dollars à la CAF

Published

on

Spread the love

La Coupe d’Afrique des Nations, CAN 2023 a rapporté 80 millions de dollars de la Confédération africaine de football (CAF) selon son président.

La CAN 2023 a rapporté un bénéfice de 80 millions d’euros à la CAF

La CAN 2023, disputée du 13 janvier au 11 février en 2024 en Côte d’Ivoire est sans doute la meilleure jamais organisée sur le continent africain. Dans une interview à France 24, le président de la CAF, Patrice Motsepe a révélé l’important bénéfice gagné par son institution.

« On a gagné plus de 80 millions de dollars. C’est ça le bénéfice. Si on regarde les éditions précédentes, on a gagné à peu près 4 millions. Donc on est passé à 80 millions et une grande partie de cet argent va aux 54 pays pour développer le football », a déclaré Patrice Motsepe.

« La CAN 2023 en Côte d’Ivoire a été la plus rentable de l’histoire. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Mais ça ne peut être rentable que si la qualité du football africain est enthousiasmante », a conclu le patron du football africain.

Depuis la fin du tournoi remporté par les Éléphants, tous les observateurs sont unanimes sur la qualité tournoi organisé par la Côte d’Ivoire pour la deuxième fois de son histoire.

Continue Reading

Actualité

Vidéo : L’incroyable but de Samuel Eto’o contre Emmanuel Macron

Published

on

Spread the love

Lebledparle.com est le premier média d’actualité camerounaise. Cameroun infos en direct aujourd’hui. L’actualité des journaux camerounais, la revue de presse camerounaise, les nouvelles du Cameroun et toutes les informations à jour. L’actualité en direct de Yaoundé, Douala, NOSO et toutes les régions camerounaises. L’actualité politique au Cameroun, les faits divers du Cameroun, l’actualité des médias camerounais, les analyses et toute l’actu en temps réel et en continu.

Continue Reading

Trending