Connect with us

Actualité

Le Royaume-Uni commence à organiser le transfert de migrants vers le Rwanda

Published

on

Spread the love

Les autorités britanniques ont entamé la détention de migrants dans le cadre des préparatifs pour les relocaliser au Rwanda dans les neuf à onze semaines à venir. Cette mesure, annoncée par le gouvernement ce mercredi 01 mai 2024, représente une avancée majeure dans la stratégie d’immigration du Premier ministre Rishi Sunak.

Des agents ont été observés en train d’entrer dans des domiciles et d’amener des individus menottés, qui ont ensuite été placés à l’arrière de fourgons sécurisés dont la localisation n’a pas été divulguée.

Selon les dires du gouvernement, « des équipes opérationnelles au sein du ministère de l’Intérieur travaillent à grande vitesse pour détenir en toute sécurité et rapidement les personnes éligibles à la relocalisation au Rwanda, avec une intensification des activités prévue dans les semaines à venir ».

Les rapports émanant de Care4Calais, une association caritative venant en aide aux réfugiés, confirment que les détentions ont débuté lundi 29 avril dernier, suscitant de vives inquiétudes chez de nombreux individus qui ont sollicité leur ligne d’assistance. Les détails concernant la sélection des personnes pour le premier vol de déportation et sa date demeurent confidentiels.

Des clichés partagés par le ministère de l’Intérieur britannique mercredi montrent des individus en détention, appréhendés par des agents de l’immigration.

« Nos équipes de mise en application dédiées travaillent avec diligence pour appréhender rapidement ceux qui n’ont pas de statut légal, afin de faciliter le départ des vols », a déclaré le ministre de l’Intérieur James Cleverly dans un communiqué publié mercredi.

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a affirmé que les premiers vols de déportation quitteront le Royaume-Uni début juillet.

Il a mis en jeu l’avenir du Parti conservateur sur cette initiative. Les élections générales dans le pays sont prévues au plus tard le 28 janvier de l’année prochaine.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualité

Calixthe Beyala défend Marc Brys et fustige l’attitude de Samuel Eto’o

Published

on

Spread the love

Calixthe Beyala dit non à ce qu’elle considère comme de la xénophobie et du racisme. L’écrivaine franco-camerounaise a pris la défense de Marc Brys, le sélectionneur des Lions Indomptables, après l’échange houleux qu’il a eu avec le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Samuel Eto’o.

Dans une vidéo qui a largement circulé sur les réseaux sociaux, Samuel Eto’o a tenu des propos jugés humiliants et xénophobes envers Marc Brys. Le président de la Fecafoot a notamment menacé de limoger le sélectionneur s’il ne quittait pas la réunion. « ACameroun, il n’y a qu’un homme qui la fait et c’est le président Biya. Non vous, vous ne décidez pas. Parce que ce que vous faites, monsieur le sélectionneur, c’est moi qui dois l’assumer. C’est moi le président de la fédération, ce que vous, vous faites, c’est moi qui l’assume ! Dans votre pays, je ne le fais pas. Vous ne me parlez pas comme ça monsieur le sélectionneur, ne l’oubliez pas. En tant que footballeur, vous, vous ne pouvez pas me parler. Maintenant je suis président, vous ne parlez pas comme ça. Asseyez-vous maintenant, on va travailler. Arrêtez un peu ce bordel. Vous pensez que vous êtes dans quel pays Monsieur ? Je peux faire ça en Belgique ? Comment vous pouvez faire ça au Cameroun ? J’étais un très très grand joueur !», a fulminé Samuel Eto’o.

Calixthe Beyala dénonce le comportement de Samuel Eto’o

Calixthe Beyala a dénoncé le comportement de Samuel Eto’o, qu’elle juge « inacceptable ». Elle a rappelé que le peuple camerounais est « accueillant, ouvert et aimant » et que « la xénophobie et le racisme ne font pas partie de notre ADN ». L’auteur de « C’est le soleil qui m’a brûlée » a pris la défense de Brys. Elle lui a souhaité « d’apprécier ce magnifique pays » et « d’y être pleinement heureux ». Elle est convaincue que le sélectionneur « va conduire les Lions vers une reconstruction et à de futures victoires ».

Continue Reading

Actualité

Le Niger invite la CEDEAO à rejoindre l’Alliance des Etats du Sahel

Published

on

Spread the love

L’appel a été lancé par le Premier ministre Ali Mahaman Lamine Zeine à Nairobi au Kenya, lors de l’Assemblée annuelle de la Banque africaine de développement (BAD).

Ali Mahaman Lamine Zeine, PM du Niger lance un appel à la CEDEAO

Les Etats membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) à rejoindre sont invités à rejoindre l’Alliance des Etats du Sahel (AES), fondée par le Mali, le Niger et le Burkina Faso.

« Je ne peux pas être trop provocateur, mais je veux demander à Cédéao de rejoindre l’AES. Il y a des pays de la CEDEAO qui voudraient probablement rejoindre l’AES, parce qu’à l’intérieur de l’AES, c’est la culture de la souveraineté et de la dignité du continent », affirme le Premier ministre du Niger.

Pour certains analystes, cette sortie du Chef du gouvernement nigérien est une provocation à l’endroit des pays de la CEDEAO qui négocient pour le retour des membres de l’AES. Le président sénégalais Bassirou Diomaye Faye est mandaté pour cette mission.

Continue Reading

Actualité

Zackougla à l’Ambassade de France : “Je veux mon visa”

Published

on

Spread the love

La comédienne camerounaise Zackougla était encore dans l’attente de son visa pour la France ce mercredi 29 mai 2024. Elle doit s’y produire dans le cadre d’un spectacle live inédit le 1er juin prochain à Paris. Un contretemps qui met l’artiste dans l’angoisse. Zackougla et son partenaire de scène de toujours, Edoudoua Non glacé, devraient présenter leur spectacle « Un couple Xtraordinaire » au théâtre Traversière dès 19 heures. Edoudoua est déjà arrivé à Paris, mais Zackougla, elle, est toujours bloquée au Cameroun, en attente de son précieux sésame.

Incompréhension et inquiétude

La comédienne a exprimé son incompréhension sur sa page Facebook, où elle a informé ses fans de la situation. « Mon visa n’est toujours pas disponible à l’ambassade de France. Je ne comprends pas », a-t-elle déclaré.

Ses fans, eux, suivent la situation de près. Ils espèrent de tout cœur que Zackougla pourra obtenir son visa à temps et rejoindre Paris pour ce spectacle tant attendu. Après Paris, Zackougla et Edoudoua sont attendus à Bruxelles, en Belgique, le 5 juillet, pour un autre show. Ils termineront leur tournée française à Lyon le 13 juillet. Au moment où nous mettons sous presse, la situation de Zackougla n’a pas encore évoluée favorablement. Il reste 2 jours avant la date de l’événement.

Continue Reading

Trending