Connect with us

Actualité

La revue de presse camerounaise du mercredi 8 mai 2024

Published

on

Spread the love

La Voix du Consommateur : « L’huile en vrac reste interdite », titre le journal. Dans un courrier daté du 3 Avril 2024, le Premier Ministre Chief Dion Gute a réitéré au Ministre du commerce le respect des termes de la Loi-Cadre sur la Sécurité Sanitaire des Aliments et de l’Arrêté conjoint rendant d’application obligatoire la norme sur les huiles végétales. En effet, précise le journal, les huiles végétales non conformes menacent gravement la santé des populations aux revenus modestes. Le Cameroun est confronté depuis des années à la malnutrition infantile et à l’explosion des maladies cardiovasculaires. Les associations des consommateurs s’insurgent contre la prolifération des huiles en vrac synonyme de mise en danger de la vie des consommateurs. « La commercialisation de l’huile en vrac est interdite au Cameroun parce que porteuse de risques graves pour la santé des populations », lit-on.

Cameroon Tribune : Le développement a desormais une boussole qui lui permettra d’être mieux piloté. Adopté hier à l’issue d’une session extraordinaire du Conseil national de la décentralisation présidée par le Premier ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute, l’Indice de développement local va désormais aider à la répartition efficace et équitable des ressources, la promotion de la gouvernance locale et l’appréciation du niveau de développement des Collectivités territoriales décentralisées.

 Réalités Plus : Selon le journal, plus de 720 nouvelles boutiques construites dans un marché new-look, un parc des loisirs attrayant, 20 km de route urbaines en pavé, l’électricité un peu partout, 70 % des routes rurales constamment aménagées, beaucoup d’activités sportives, un peu plus d’aisance pour le personnel de la Communauté urbaine de Kumba. Le tabloïd fait état de ce que le maire Gregory Mewanu a sorti Kumba de l’ornière pour la hisser au sommet des villes émergentes du Sud-Ouest.

InfoMatin : Dans son édition en kiosque ce lundi, le journal de Dieudonné Mveng nous fait savoir que le ministre du Commerce a, ce 3 mai, inauguré le 4e Complexe commercial Blé d’Or au quartier Odza, dans l’arrondissement de Yaoundé 4. A l’occasion, renseigne le journal, « Luc Magloire Mbarga Atangana a indiqué aux jeunes entrepreneurs que l’investissement dans le domaine permettra de créer des emplois et relever le défi de l’insertion du Cameroun dans le marché de la Zone de libre-échange continentale africaine, en droite ligne des très hautes directives du chef de l’Etat, Paul Biya ».

La Voix des Jeunes : Dans le cadre de la politique de transition énergétique, le gouvernement a déjà installé 360 centrales solaires sur le territoire. L’information rapportée par le journal d’Ibrahim Yiché a été révélée par Gaston Eloundou Essomba, le 03 mai 2024, à l’occasion du Forum sur la Vulgarisation des Énergies Renouvelables au Cameroun qui s’est tenu à Yaoundé. « Cette avancée témoigne de l’engagement du gouvernement à promouvoir les énergies renouvelables et conforte l’ambition gouvernementale d’atteindre un taux d’électrification de 100% d’ici 2030 », peut-on lire.

L’Indépendant : Le chef de la délégation permanente départementale du Comité central du Rdpc pour le Mfoundi, Gilbert Tsimi Evouna, fait feu de tout bois pour anéantir les chances de réélection de quelques élus locaux de la ville aux sept collines dont l’élection à la tête des communes qu’ils dirigent lui est restée en travers la gorge, fait remarquer ce matin, le journal de Max Mpanjo.

L’Action : Le Rdpc peaufine sa préparation pour la 52e fête nationale. À en croire L’Action, le secrétaire général du Comité central, Jean Nkuété a présidé une réunion à cet effet avec les présidents des sept sections Rdpc, Ofrdpc et Ojrdpc du Mfoundi, en présence du chef de la délégation permanente départementale du Comité central du Rdpc pour ce département.

La Voix des Jeunes : Le journal en kiosque ce matin parle de la mobilité estudiantine et fait savoir que l’entreprise Avi Center, affirme son leadership sur le marché camerounais pour ce qui est de la caution bancaire pour études. « L’entreprise certifiée ISO 9001, spécialisée dans la délivrance de l’Attestation de Virement Irrévocable (AVI), a inauguré ses nouveaux bureaux rénovés le lundi 7 mai 2024 près de l’IFC à Yaoundé », peut-on lire en page 6.

Le Drapeau : Le Cameroun met en lumière le « Ndolè», dans le cadre de la phase 2 du projet Ompi. Le 7 mai 2024, Bello Bouba Maïgari, ministre d’État, ministre du Tourisme et des Loisirs, a présidé au palais de la culture Sawa à Douala, le lancement officiel de la phase II du projet Ompi au Cameroun, ainsi que la protection de la tradition culinaire du « Ndolè ». Le projet Ompi, initié par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, vise à promouvoir la propriété intellectuelle et le tourisme gastronomique dans des pays en développement, dont le Cameroun, le Maroc, la Malaisie et le Pérou..

Cameroon Tribune : En colonne, le journal parle des derniers soubresauts de Boko Haram, dix ans après le Sommet de Paris qui a vu le président de la République, Paul Biya, déclarer officiellement la guerre à cette secte terroriste. Dans son bilan, notre confrère indique que la bataille menée contre elle a permis de la repousser dans ses derniers retranchements, réduisant cette nébuleuse à des actions sporadiques pour assurer sa survie. Lire le Focus de Cameroon Tribune.

Le Soir : Le journal nous plonge dans la bataille qui oppose la Fecafoot au Ministère des Sports, pour célébrer « la perspicacité » du patron de ce département ministériel. « Connu pour sa clairvoyance dans l’interprétation des lois et le respect de la législation en vigueur, cet érudit du droit, inconditionnel et fidèle aux idéaux du Renouveau et de celui qui l’incarne, s’est toujours montré pondéré et armé de lucidité, dans le cadre de l’affaire Fecafoot-Minsep. Pour une meilleure organisation et de meilleurs résultats dans les disciplines sportives et notamment le football qui fait beaucoup jaser, le Pr Narcisse Mouelle Kombi a su résister aux assauts de mauvaises interprétations de la Fecafoot. Il reste droit dans ses bottes, fidèle aux hautes instructions, les appliquant à la lettre, dans le cadre du droit », écrit le journal. Et d’ajouter « Dans ce ping-pong Fecafoot – Minsep, et la lettre de la Fifa, l’on se rend à l’évidence que la Fifa ne condamne pas l’État du Cameroun, mais plutôt elle valide la convention. Le Minsep qui dans sa lettre demande à Samuel Eto’o de sortir le courrier adressé à la Fifa, souligne la trahison qui pourrait être décelée dans ledit courrier. Un autre pan de voile à relever dans la lettre du Minsep, les deniers publics de l’État mis à la disposition de la Fecafoot devraient faire l’objet d’un audit. À la lecture profonde la lettre du Minsep au Président de la Fecafoot, l’on peut conclure que Mouelle Kombi est un dur à cuir de Paul Biya ».

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualité

Calixthe Beyala défend Marc Brys et fustige l’attitude de Samuel Eto’o

Published

on

Spread the love

Calixthe Beyala dit non à ce qu’elle considère comme de la xénophobie et du racisme. L’écrivaine franco-camerounaise a pris la défense de Marc Brys, le sélectionneur des Lions Indomptables, après l’échange houleux qu’il a eu avec le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Samuel Eto’o.

Dans une vidéo qui a largement circulé sur les réseaux sociaux, Samuel Eto’o a tenu des propos jugés humiliants et xénophobes envers Marc Brys. Le président de la Fecafoot a notamment menacé de limoger le sélectionneur s’il ne quittait pas la réunion. « ACameroun, il n’y a qu’un homme qui la fait et c’est le président Biya. Non vous, vous ne décidez pas. Parce que ce que vous faites, monsieur le sélectionneur, c’est moi qui dois l’assumer. C’est moi le président de la fédération, ce que vous, vous faites, c’est moi qui l’assume ! Dans votre pays, je ne le fais pas. Vous ne me parlez pas comme ça monsieur le sélectionneur, ne l’oubliez pas. En tant que footballeur, vous, vous ne pouvez pas me parler. Maintenant je suis président, vous ne parlez pas comme ça. Asseyez-vous maintenant, on va travailler. Arrêtez un peu ce bordel. Vous pensez que vous êtes dans quel pays Monsieur ? Je peux faire ça en Belgique ? Comment vous pouvez faire ça au Cameroun ? J’étais un très très grand joueur !», a fulminé Samuel Eto’o.

Calixthe Beyala dénonce le comportement de Samuel Eto’o

Calixthe Beyala a dénoncé le comportement de Samuel Eto’o, qu’elle juge « inacceptable ». Elle a rappelé que le peuple camerounais est « accueillant, ouvert et aimant » et que « la xénophobie et le racisme ne font pas partie de notre ADN ». L’auteur de « C’est le soleil qui m’a brûlée » a pris la défense de Brys. Elle lui a souhaité « d’apprécier ce magnifique pays » et « d’y être pleinement heureux ». Elle est convaincue que le sélectionneur « va conduire les Lions vers une reconstruction et à de futures victoires ».

Continue Reading

Actualité

Le Niger invite la CEDEAO à rejoindre l’Alliance des Etats du Sahel

Published

on

Spread the love

L’appel a été lancé par le Premier ministre Ali Mahaman Lamine Zeine à Nairobi au Kenya, lors de l’Assemblée annuelle de la Banque africaine de développement (BAD).

Ali Mahaman Lamine Zeine, PM du Niger lance un appel à la CEDEAO

Les Etats membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) à rejoindre sont invités à rejoindre l’Alliance des Etats du Sahel (AES), fondée par le Mali, le Niger et le Burkina Faso.

« Je ne peux pas être trop provocateur, mais je veux demander à Cédéao de rejoindre l’AES. Il y a des pays de la CEDEAO qui voudraient probablement rejoindre l’AES, parce qu’à l’intérieur de l’AES, c’est la culture de la souveraineté et de la dignité du continent », affirme le Premier ministre du Niger.

Pour certains analystes, cette sortie du Chef du gouvernement nigérien est une provocation à l’endroit des pays de la CEDEAO qui négocient pour le retour des membres de l’AES. Le président sénégalais Bassirou Diomaye Faye est mandaté pour cette mission.

Continue Reading

Actualité

Zackougla à l’Ambassade de France : “Je veux mon visa”

Published

on

Spread the love

La comédienne camerounaise Zackougla était encore dans l’attente de son visa pour la France ce mercredi 29 mai 2024. Elle doit s’y produire dans le cadre d’un spectacle live inédit le 1er juin prochain à Paris. Un contretemps qui met l’artiste dans l’angoisse. Zackougla et son partenaire de scène de toujours, Edoudoua Non glacé, devraient présenter leur spectacle « Un couple Xtraordinaire » au théâtre Traversière dès 19 heures. Edoudoua est déjà arrivé à Paris, mais Zackougla, elle, est toujours bloquée au Cameroun, en attente de son précieux sésame.

Incompréhension et inquiétude

La comédienne a exprimé son incompréhension sur sa page Facebook, où elle a informé ses fans de la situation. « Mon visa n’est toujours pas disponible à l’ambassade de France. Je ne comprends pas », a-t-elle déclaré.

Ses fans, eux, suivent la situation de près. Ils espèrent de tout cœur que Zackougla pourra obtenir son visa à temps et rejoindre Paris pour ce spectacle tant attendu. Après Paris, Zackougla et Edoudoua sont attendus à Bruxelles, en Belgique, le 5 juillet, pour un autre show. Ils termineront leur tournée française à Lyon le 13 juillet. Au moment où nous mettons sous presse, la situation de Zackougla n’a pas encore évoluée favorablement. Il reste 2 jours avant la date de l’événement.

Continue Reading

Trending