Connect with us

Actualité

La revue de presse camerounaise du mardi 11 juin 2024

Published

on

Spread the love

« Institutions républicaines : L’insubordination gagne le sommet de l’Etat », c’est la grande Une du journal de Régine Touna, Repères en kiosque. Dans le détail, notre confrère souligne que la double nomination d’un staff technique, administratif et médical à la tête des Lions indomptables, a fait apparaître une sorte de bicéphalisme au sein des institutions républicaines. « Un acte d’indiscipline caractérisée, susceptible d’installer le chaos. A la vérité, certains collaborateurs ont choisi le maquis contre le chef de l’Etat et ses très hautes instructions », lit-on.

Paul Atanga Nji crée un village dans la Menoua. Le journal Le Jour qui en parle indique que par une note de service « défiant toute légalité », le Minat vient de créer un précédent grave dans la région de l’Ouest. Les tours et contours de cette affaire à retrouver dans les colonnes du journal d’Haman Mana.

Dans son décryptage de ce matin, Le Point fait savoir que si le président de la République avait pensé un seul instant que la création de la Commission pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme n’allait rien apporter à la gestion de la crise dite anglophone, il n’aurait jamais mis en place une institution budgétivore, où, « le président et le secrétaire général, règneraient maitres absolus. Comme dans une épicerie. Avec en prime, des décisions au faciès, qui laisseraient penser qu’il s’agit d’une institution où seuls, les Anglophones ont droit au chapitre ».

Cemac – Ceeac : L’on s’achemine vers la fusion. Le quotidien L’Economie qui en parle ce matin indique que la 6ème réunion des ministres du Comité de pilotage de la rationalisation des communautés économiques régionales en Afrique centrale (Copil CER-AC), tenue les 6-7 juin 2024 à Yaoundé, s’est soldée par la validation de plusieurs textes. Les précisions en page 3.

Pourquoi une stratégie nationale dans le secteur financier ? C’est la question à laquelle s’emploie de répondre l’hebdomadaire Terre Promise dans son édition de ce mardi. Selon ce confrère, ladite stratégie apparait, aux dires du ministre des Finances, Louis Paul Motaze, comme un puissant appui à la Stratégie nationale de développement (SND30), un « game-changer » en matière de croissance économique.

Dans l’édition de Le Messager de ce matin, Cabral Libii explique pourquoi l’Etat lui a « déclaré la guerre ». Le député Pcrn croit dur comme fer que l’acharnement dont il fait l’objet s’explique par le succès du maillage territorial maintenu sur le terrain par le parti, à l’aune de la Présidentielle de 2025.

Le journal nous amène à l’Hôpital de district d’Obala où les coupures d’électricité entrainent la décomposition des corps à la morgue. « Les coupures d’électricité créent également des conditions de travail difficiles pour le personnel hospitalier. Le personnel doit travailler dans le noir et à la lumière des bougies, ce qui peut être dangereux et fatigant. De plus, les coupures d’électricité perturbent la communication et la coordination entre les membres du personnel, ce qui peut nuire à la qualité des soins prodigués aux patients », peut-on lire dans le journal My Hospital en kiosque ce matin.

En sa page 5, le journal Le Jour parle de l’affaire Martinez Zogo et fait savoir que l’on tend vers un report des débats. Pour cause, les avocats impliqués dans l’affaire ont interjeté appel après le rejet par le tribunal militaire de Yaoundé de la demande d’accès du dossier de procédure pour défendre leurs clients. La Cour d’appel a été saisie. Les débats ne peuvent pas s’ouvrir avant le verdict de la Cour d’appel.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualité

Cameroun : Un an après la mort de Fru Ndi, Joshua Osih toujours inconsolable

Published

on

Spread the love

À l’occasion du premier anniversaire du décès de Ni John Fru Ndi, fondateur du Social Democratic Front (SDF), l’actuel président du parti historique de l’opposition camerounaise s’incline devant l’œuvre de son prédécesseur.

Le 12 avril 2023, Ni John Fru Ndi, président national du SDF a quitté ce monde pour l’éternité, à l’âge de 81 ans. Cela fait en effet un an que l’opposant historique du président Paul Biya a laissé le parti qu’il a fondé le 26 mai 1990, à un moment important de sa restructuration en vue des prochaines échéances électorales.

Dans une publication, le député Joshua Osih, son successeur élu le 29 octobre 2023 lors de la dernière convention du parti honore le courage et les sacrifices de l’ancien chairman. Lui qui, contre vents et marrées, a pu se démarquer depuis le retour du multipartisme au Cameroun en 1990.

Le nouveau chairman reconnait alors les sacrifices consentis par Fru Ndi et son engagement pour la défense de la cause de la démocratie.

Lebledparle.com vous propose l’intégralité de son message :

L’un des plus grands honneurs de ma vie a été le privilège de travailler côte à côte avec le président Fru Ndi alors qu’il défendait la cause de la démocratie et la reconnaissance des immenses sacrifices qu’il a consentis pour réaliser le multipartisme et les libertés civiles au Cameroun.

En cette occasion solennelle du premier anniversaire de son décès, nous honorons son courage inébranlable et les sacrifices profonds qu’il a consentis pour notre pays. Nous lui devons une immense dette de gratitude, et son héritage ne sera jamais oublié. Bien qu’il ne soit plus parmi nous en chair et en os, les idéaux visionnaires et les valeurs inébranlables de Ni John Fru Ndi restent la lumière qui guide notre parti.

Repose en paix éternel, grand héros ! Ton nom et tes actes resteront à jamais gravés dans le cœur du peuple Camerounais.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR www.lebledparle.com

Continue Reading

Actualité

France : Gims refuse de prester à l’ouverture des JO 2024 de Paris

Published

on

Spread the love

A un mois de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques 2024 de Paris, des noms d’artistes sont cités comme Aya Nakamura et Céline Dion. Pour l’heure, la présence du rappeur français Gims n’est pas confirmée.

Ce dernier aurait refusé carrément de faire partie des chanteurs de la cérémonie d’ouverture.

Le rappeur français d’origine congolaise Gims ne fera probablement pas partie des artistes qui donneront le coup d’envoi de cette compétition d’envergure internationale, même s’il est très apprécié dans le pays.

« On me l’a proposé. J’aurais pu le faire, mais ce n’était pas ma volonté », a confié le rappeur de 38 ans au micro du média belge Ciné-Télé-Revue en marge du NRJ Music Tour, au Palais des Congrès de Marche-en-Famenne (Belgique).

Les Jeux Olympiques de Paris 2024 sont prévus du 26 juillet au 11 août prochain.

Continue Reading

Actualité

Décès de Blanche Tunasi, l’épouse du célèbre pasteur Marcello Tunasi

Published

on

Spread the love

C’est avec une profonde tristesse que la toile et les fidèles de la communauté chrétienne Compassion ont appris le décès ce mercredi 12 juin 2024 de Blanche Tunasi, épouse du célèbre pasteur congolais Marcello Tunasi.

Selon plusieurs pages et médias, cette dernière serait décédée suite à une crise cardiaque ce mercredi 12 juin 2024.

Peut être une image de 2 personnes

Plusieurs internautes ont réagi à cette nouvelle et rendu hommage à la femme de l’homme de Dieu. Beaucoup ont également lancé des mots d’encouragement à l’égard du pasteur Marcello.

En Côte d’Ivoire, le pasteur Camille Makosso a également réagi à travers sa page Facebook :

« Je prie dieu de tout cœur que cette information soit fausse, car c’est l’épreuve la plus traumatisante pour un homme de perdre sa femme de façon brusque.

Tes ennemis viendront ouvrir toutes sortes de rumeurs que, hélas, les malades mentaux vont accepter et les propager sans connaître votre douleur. 

Pasteur Marcello, je connais cette douleur qui ne vous quittera jamais malgré tout le bonheur que vos enfants vous accorderont.

Retenez juste une seule chose : « elle est avec Abraham, Moïse, Élie et Jésus dans un monde sans plus aucune souffrance et cette douleur doit être transformée en jour de fête pour une guerrière qui a accompli sa mission et monte au ciel prendre sa récompense ».

Pour rappel, Camille Makosso a également perdu son épouse il y a 4 ans de cela, une épreuve qu’il a dû affronter jusqu’à aujourd’hui.

Pour l’heure, aucune information formelle n’a été communiquée sur le décès de la femme de Marcello Tunasi.

Continue Reading

Trending