Connect with us

Actualité

La revue de presse camerounaise du lundi 27 mai 2024

Published

on

Spread the love

En sa grande Une ce matin, le journal L’Economie nous fait savoir que la 2e édition de l’Économie Business Summit se prépare activement. Ce grand rassemblement du monde de l’économie, de la finance, de l’entrepreneuriat et du business organisé par l’Économie Media Group aura lieu le 6 juin 2024 à l’hôtel Hilton de Yaoundé. Selon le journal de Thierry Ekouti dans sa parution de ce lundi 27 mai, les inscriptions sont en cours. Plus de précisions en page 3.

Reprenant un courrier adressé le 17 mai 2024 au Directeur des Opérations de la Banque mondiale pour le Cameroun, Abdoulaye Seck, par Louis Paul Motaze, ministre des Finances, le Cameroun prévoit de payer ses arriérés intérieurs évalués à 671,7 milliards de FCFA. Si le même document en circulation révèle que 45 % du montant global à payer soit, 303,3 milliards FCFA sont dus aux impayés sur les salaires des fonctionnaires et agents de l’État ; l’on découvre également le poids des autres dettes notamment les dettes fiscalo-douanière et commerciale. En effet, et sur la foi des informations livrées par le Minfi, la dette fiscalo-douanière s’établit à 215,8 milliards d’impayés, suivent la dette commerciale située à 121 milliards ; académique, 15,6 milliards ; locative, 9 milliards ; sociale, 5,6 milliards et enfin les indemnisations couvrent 410 millions. Plus de détails à retrouver dans le journal Conjoncture Economique dans sa publication de ce matin.

Quatre étudiantes échappent de justesse à la prison pour séquestration et violence sur leur camarade. D’après le journal Le Zénith qui traite de cette actualité ce jour, l’on apprend que pour une histoire de mœurs, elles ont tendu une embuscade à l’infortunée, et l’ont rouée au domicile des parents d’une des complices. « Malheureusement pour ce commando de fortune », les vidéos de la barbarie ayant fuitées dans certains groupes sur les réseaux sociaux, sont tombées entre les mains des parents de la victime, notamment de son géniteur, le secrétaire particulier du DGSN, Martin Mbarga Nguélé.

« SG/PR, est l’assistant direct du chef de l’Etat », titre Repères ce matin. Dans son développement, l’on apprend que dans ses attributions, ce haut commis de l’État reçoit directement du président de la République, toutes les orientations relatives à la définition de la politique de la nation. « Il suit l’exécution des décisions prises par sa très haute hiérarchie et est chargé des relations entre la Présidence et le gouvernement. Il s’agit, en définitive, d’un véritable disque « dur » au sein du pouvoir », lit-on.

Expression Politique dans sa publication de ce matin dénonce les dérives autoritaires du pouvoir de Yaoundé, et s’intéresse spécifiquement au cas Paul Atanga Nji, ministre de l’Administration territoriale. En kiosque ce lundi matin, le journal Expression Politique fait savoir que le 23 mai 2024, ce dernier a encore fait parler de lui, en signant un communiqué qui interdit, entre autres, l’usage de l’expression : « Camerounaises, Camerounais », et menaçant le député Cabral Libii, et l’opérateur politique Maurice Kamto.

Le journal de George Alain Boyomo, Mutations parle de l’affaire Wongolo au Sénat. D’après notre confrère, le secrétaire général adjoint de la chambre haute du Parlement est cité dans un présumé détournement de plus de 3 milliards FCFA. Ses bureaux, apprend-on, ont été scellés pour besoins d’enquête. Plus de détails en page 10.

Le bras de fer de la « Fecafoot contre État du Cameroun », pourrait conduire à la mise en place d’un Comité de normalisation. Alors que « la défiance de l’instance faîtière de Tsinga vis-à-vis du gouvernement persiste avec vigueur, l’Etat du Cameroun projette assurément de prendre ses responsabilités. À l’instar de l’Espagne qui a suspendu l’exécutif de sa fédération, on s’achemine vers I ’inévitable retrait par l’Etat, de l’agrément à la Fecafoot, en vertu des textes de la FIFA qui exigent aux fédérations membres, de respecter les dispositions statutaires des Etats. Si donc, une éventuelle dissolution de la Fecafoot ne donnera pas droit à l’arrêt du Football au Cameroun, elle permettra à coup sûr cependant une refondation », peut-on lire dans le trihebdomadaire Le Soir.

En sa page 4 ce matin, EcoNews alerte que Société Générale est dans la tourmente. Dans une interview accordée à Bloomberg TV, le Président français Emmanuel Macron a fait des déclarations évoquant la possibilité d’un rachat de Société Générale par une banque européenne. « Cette dernière se distingue par sa faible valorisation boursière », apprend-on. Les détails sont à lire en page 4 du tabloïd.

Péril sur l’exécution du budget 2024 de la République Centrafricaine. A en croire EcoMatin de ce matin, le pays fait face à une détérioration de ses finances publiques et une poussée inflationniste aiguë. Au cours des trois premiers mois de l’exercice en cours, sur une prévision annuelle de 291,84 milliards FCFA, seuls 51 milliards de FCFA de ressources budgétaires ont été mobilisés aux plans interne et externe. Les dépenses d’investissement sont réalisées à hauteur de 6,74 %, soit 7,85 milliards FCFA en valeur réelle, sur une prévision annuelle de 117 milliards FCFA. Décryptage en page 9 du journal.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualité

Pluies diluviennes à Abidjan : le bilan des victimes revu à la hausse

Published

on

Spread the love

Les pluies diluviennes qui s’abattent sur Abidjan, la capitale économique ivoirienne depuis le jeudi 13 juin ont fait huit morts selon le nouveau bilan actualisé.

Huit morts suite aux pluies diluviennes à Abidjan

Les sapeurs-pompiers ont annoncé un bilan revu à la hausse suite aux fortes pluies qui s’abattent sur Abidjan depuis jeudi. En date du samedi 15 juin, le bilan fait état de « 412 victimes, dont 386 mises en sécurité et 18 personnes évacuées dans des centres de santé ». Trois autres décès ont été enregistrés, faisant passer le bilan à 8 morts.

Les personnes décédées ont été emportées par les eaux ou ensevelies suite à des éboulements, précisent les Pompiers. Le District d’Abidjan a fait des recommandations aux populations dans cette période critique. Le ministre-gouverneur Cissé Bacongo a demandé aux Abidjanais de limiter les déplacements sauf en cas d’extrême nécessité.

Selon l’agence météorologique ivoirienne Sodexam, en seulement 24 heures, la commune de Yopougon (nord d’Abidjan) e enregistré 214 mm de pluie et celle de Cocody (nord d’Abidjan) 205mm, soit un quart des précipitations attendues sur l’ensemble des trois mois de la saison des pluies (mai-juin-juillet), en une seule journée. Le seuil « normal » défini est de 50 mm en 24 heures ajoute la Sodexam.

Continue Reading

Actualité

Côte d’Ivoire : Vitale rend hommage à son mari à l’occasion de la fête des pères

Published

on

Spread the love

La fête des pères est célébrée ce dimanche 15 juin dans plusieurs pays du monde. En Côte d’Ivoire où cette fête coïncide avec la Tabaski des musulmans, Vitale en a profité pour rendre hommage à son époux.  

Vitale : ‘’Merci d’être toujours le meilleur mari et le meilleur papa pour moi et les enfants’’

Dans de nombreux pays du monde, ce dimanche 16 juin est consacré à la célébration annuelle de la fête des pères. Cette fête à l’honneur des pères est l’occasion pour tous les enfants à travers le monde d’offrir des présents ou d’adresser des messages à leurs géniteurs ou encore à celui qui a fait ou fait office de père dans leur éducation à un moment donné de leur vie. Des femmes mariées profitent également de cette occasion pour envoyer des messages à leurs époux. 

C’est le cas en Côte d’Ivoire pour la chanteuse Coupé-décalé ivoirienne, Vitale. Elle a saisi cette opportunité pour magnifier son mari qui l’a épousé le 15 juillet 2023 au cours d’un mariage civil à l’hôtel communal de Cocody pendant cette fête qui coïncide pour la première fois en Côte d’Ivoire avec la Tabaski des musulmans. A travers un message accompagné d’une photo d’elle et son époux, publiés sur sa page Facebook, Vitale dit ceci : ‘’Dieu m’a ramené feu mon père à travers mon époux. Orpheline de père et de mère, je me sentais seule et abandonnée de tous jusqu’à ce que le bon Dieu te fasse entrer dans ma vie et depuis ce jour je respire la grande paix du cœur’’.

448454624 1041084930710031 6623723217802621643 n

L’artiste Coupé-décalé continue à faire des éloges à Marko Versace, lui aussi chanteur Coupé-décalé, basé en France. ‘’Enfin, je ne suis plus seule, Dieu m’a ramené mon papa et oui tu représente mon père aujourd’hui et je te suis très reconnaissante pour tout l’amour que tu me donnes. Mon cher époux, que Dieu t’aide à devenir le milliardaire que tu souhaites parce que tu le mérites, saches que pour moi tu l’es déjà. Merci d’être toujours le meilleur mari et le meilleur papa pour moi et les enfants. On t’aime ! Bonne fête papa’’, ajoute-t-elle. Des heures plus tard, Vitale a partagé la photo de son défunt père et celle de son mari dont la ressemblance est frappante avec le premier cité.

Continue Reading

Actualité

Sénégal : Bassirou Diomaye Faye ordonne la libération de plus de 300 prisonniers

Published

on

Spread the love

Au Sénégal, le nouveau Président Bassirou Diomaye Faye a accordé la grâce présidentielle à plus de 300 prisonniers à la veille de la fête de Tabaski. Une initiative qui témoigne de la clémence de l’Etat vis-à-vis des bénéficiaires qui doivent maintenant se réinsérer dans la vie active.

Sénégal : Bassirou Diomaye Faye accorde la grâce présidentielle à plus de 300 détenus

Au Sénégal, environ 376 prisonniers condamnés pour diverses infractions vont retrouver la liberté. Il s’agit des bénéficiaires de la première mesure de grâce présidentielle prise par le nouveau président Bassirou Diomaye Faye après son investiture le 02 avril 2024.

Cette décision s’inscrit dans le cadre d’une tradition de clémence et de compassion afin de permettre à ces personnes incarcérées pour diverses raisons de rejoindre leurs familles respectives pour la célébration de la fête de Tabaski.

La mesure de grâce est prise conformément aux dispositions des articles 43 et 47 de la Constitution. Les bénéficiaires ont été sélectionnés selon les règles établies par la loi en la matière. Dans la répartition des effectifs, certaines maisons d’arrêt et de correction se sont taillées la part du lion. C’est le cas de la maison de correction de Sébikotane et de la maison d’arrêt de Mabour où 85 et 75 personnes seront respectivement libérées.

Continue Reading

Trending