Connect with us

Actualité

la liste des participants au dialogue national fait jaser

Published

on

Spread the love

Un décret des autorités de transition signé il y a deux jours, désigne près de 600 personnes, politiciens, ONG, religieux, militaires et autres couches de la société gabonaise, pour prendre part à un dialogue national, prévu du 2 au 30 avril prochain.

Ces assisses doivent jeter les bases du futur Gabon et enclencher des réformes en profondeur pour le pays.

Seul hic : la liste publiée suscite des remous au sein de la population.  

« Il n’y a pas eu de marche. 104 partis devaient fournir 4 représentants. Or 1 seul a été retenu, sélectionné par le président Oligui Nguema.  Chaque mouvement doit pouvoir choisir qui le représente. En plus, les partis seront dispersés entre divers ateliers et ne pèseront pas », s’indigne un homme politique.

A côté de cela, les militaires seront fortement représentés. Plus d’une soixantaine issue du CTRI, sans compter leurs ministres et membres des délégations spéciales. « Ce dialogue sera un monologue. Tout est caporalisé », estime un ancien ministre.

Autre problème, plusieurs barrons de la politique gabonaise ont été ignorés. « Le président a choisi des seconds couteaux. On craint un rendez-vous verrouillé. Ce n’est pas de bon augure », confie un chef de parti. La liste est « composite et représentative », rétorque un organisateur. « Certes, il manque des figures de proue, mais il faut laisser émerger de nouvelles personnalités », ajoute cette source.

Malgré les critiques et les appels au report, le ministère a maintenu le calendrier. Une nouvelle catégorie de 69 personnes dites expertes ou expérimentées a été ajoutée, parmi lesquelles l’ancien ministre Jean Ping. Probablement pour rééquilibrer les débats.

Essama Aloubou

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualité

Vidéo : L’incroyable but de Samuel Eto’o contre Emmanuel Macron

Published

on

Spread the love

Lebledparle.com est le premier média d’actualité camerounaise. Cameroun infos en direct aujourd’hui. L’actualité des journaux camerounais, la revue de presse camerounaise, les nouvelles du Cameroun et toutes les informations à jour. L’actualité en direct de Yaoundé, Douala, NOSO et toutes les régions camerounaises. L’actualité politique au Cameroun, les faits divers du Cameroun, l’actualité des médias camerounais, les analyses et toute l’actu en temps réel et en continu.

Continue Reading

Actualité

Côte d’Ivoire : L’économie sportive au cœur de la 3ème édition du Salon africain de football

Published

on

Spread the love

La 3ème édition du Salon africain de football est prévue à Abidjan du 28 au 29 juin prochain. Le promoteur Jean Tanguy Yapoidou a livré les grandes articulations de l’événement au cours d’une conférence de presse le mardi 24 avril 2024.

Dans son intervention, Jean Tanguy est revenu sur les raisons de la création du Salon africain du football. Il a expliqué que l’idée est née premièrement d’un constat factuel de l’inexistence d’une plateforme continentale de rencontre et d’échange entre professionnels du football. 

Par ailleurs, le promoteur du SAF a rappelé la nécessité de réunir tous les acteurs du football en dehors des compétitions, pour débattre des problématiques du football africain et agir pour son développement. “Cette édition s’inscrit dans l’élan post CAN 2023 et est une opportunité pour faire une évaluation et un bilan à tous les niveaux. C’est à ce titre que le Salon africain du football se positionne comme le deuxième plus grand rassemblement footballistique au niveau continental après la CAN”, a poursuivi Jean Tanguy Yapoidou.

En outre, il a souligné que dans un contexte marqué par la ferveur post CAN en Côte d’Ivoire, le Salon africain du football se positionne comme la plateforme d’excellence pour réunir tout l’écosystème du football continental en Côte d’Ivoire afin de réfléchir et agir pour le développement du football Africain. L’objectif du salon est de promouvoir le football africain à travers le développement de l’économie sportive, de valoriser les initiatives africaines de développement du football, de promouvoir les acteurs et talents locaux et de créer un cadre formel entre les acteurs de l’écosystème du football et les acteurs des autres secteurs économiques pour tisser des partenariats.

Placé sous le haut patronage de Metch Adjé Silas, Ministre chargé des Sports et du Cadre de vie et le parrainage de François Albert Amichia, président du COCAN (Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations), la 3ème édition du Salon africain du football a pour thème : “Economie sportive : impact de la CAN 2023, quel bilan”. Ce thème sera abordé lors du panel inaugural par les ministres Amadou Coulibaly (Communication), Siandou Fofana (Tourisme), Metch Adjé Silas (Sports) et le président du COCAN, François Amichia. Pour cette édition, deux pays sont à l’honneur, notamment le Maroc et le Cap-Vert. 

Il faut noter que le Salon africain du football est une véritable opportunité de rencontres B to B pour les acteurs du football, à savoir les agents de joueurs, les athlètes, les fédérations, les ministères de sport, les constructeurs d’infrastructures sportives, les équipementiers, etc. Il est prévu des panels, des conférences dédiées, des expositions et vente, une animation grand public et un dîner de clôture. La fondation du Real Madrid sera présente au SAF à travers plusieurs activités d’envergure.

En tant que partenaire privilégié, le Salon Africain du Football accompagne la Fondation Real Madrid dans l’organisation d’un stage de perfectionnement des jeunes footballeurs. Le Salon africain du football est organisé en partenariat avec l’institut DIAMBAR’S du Sénégal. L’innovation pour la 3ème édition est la tenue d’un match d’exhibition (catégorie U16 hommes et femmes).

Continue Reading

Actualité

Simone Gbagbo : “Je ne suis pas encore divorcée,…”

Published

on

Spread the love

L’ex-première dame Simone Gbagbo s’est confié sur l’état actuel de ses rapports avec l’ancien président Laurent Gbagbo. Sur le plan civil, elle a indiqué qu’elle n’est pas encore divorcée et revendique le nom Gbagbo.

Simone Gbagbo parle de ses rapports avec Laurent Gbagbo

Après deux ans de procédure, la justice ivoirienne a prononcé le divorce entre les époux Gbagbo. Malgré cette décision communiquée par son avocat le 29 juin 2023, l’ancienne première dame continue de se faire appeler par le nom de son ex-époux. Interrogée sur la question, elle répond qu’elle n’est pas encore divorcée. « Je ne suis pas encore divorcée, d’ici là, j’autorise les ivoiriens à m’appeler toujours Simone Ehivet Gbagbo », a-t-elle confié dans un entretien accordé à Fraternité Matin.

Présidente du Mouvement des générations capables (MGC), Simone Ehivet Gbagbo reste active sur la scène politique et n’exclut pas une collaboration avec son ex-mari. Elle estime que dans le combat pour la sauvegarder de la démocratie, l’organisation transparentes des élections et l’amélioration des conditions de vies des Ivoiriens, elle et Laurent Gbagbo pourraient bien se retrouver du même côté.

Continue Reading

Trending