Connect with us

Actualité

La hausse des abus des Droits de l’Homme : l’ONU renforce ses actions en Centrafrique.

Published

on

Spread the love

Du 28 février au 8 mars 2024, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (la MINUSCA), précise que « 66 violations et atteintes aux droits de l’homme » sont commises en Centrafrique.  Dans un communiqué du 13 mars 2024, elle explique que ces violations du droit international humanitaire, ont « affecté 130 victimes » en Centrafrique.   

La MINUSCA qui exprime son inquiétude, explique que « la majorité des violations et atteintes documentées sont liées au non-respect des délais légaux de garde-à-vue et de détention préventive » en Centrafrique.   Elles sont aussi, liées « aux mauvaises conditions de détention qui ne sont pas en adéquation avec les standards internationaux en la matière », explique le communiqué de la MINUSCA.

Dans son communiqué, la MINUSCA interpelle aussi, les groupes armés signataires de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en Centrafrique (APPR-RCA). Selon la mission Onusienne et durant cette période, ceux-ci « ont été responsables de 21 atteintes affectant 28 victimes » en Centrafrique. Et les préfectures les plus affectées sont, la Vakaga avec 17 violations affectant 32 victimes et la Ouaka avec, huit violations affectant 18 victimes, selon le communiqué de la MINUSCA.   

C’est ainsi, que les casques bleus vont poursuivre « leurs efforts sur l’ensemble du territoire » Centrafricain, explique la MINUSCA. Ils mettront alors, « un accent particulier sur les zones à fort défi sécuritaire », explique le Communiqué de la mission Onusienne. En vue d’atteindre l’objectif souhaité, la MINUSCA a déjà renforcé « sa présence dans certaines zones afin de contribuer plus efficacement à la mise en œuvre » de son mandat en Centrafrique, indique ce communiqué.

La mission va axer cet objectif sur, « la protection des civils et l’extension de l’autorité de l’Etat » en Centrafrique, a indiqué le communiqué. En parallèle, « les activités de soutien aux populations » sont organisées dans plusieurs villes Centrafricaines. Par exemple, explique ce communiqué, « la MINUSCA a poursuivi des séances de formation et de sensibilisation sur le terrain » en Centrafrique.   

A titre d’exemple, du 29 février au 1 mars, à Obo, « la Mission a organisé un atelier de renforcement des capacités des acteurs locaux sur la violence sexuelle liée aux conflits » en Centrafrique. Les thèmes abordés, ont concerné « les six violations graves des droits de l’enfant et les procédures d’enquête des acteurs de justice et de police » en Centrafrique. Au total explique la MINUSCA, « 40 participants, dont 24 femmes, ont assisté à l’atelier » dans la ville de Obo.

Depuis son déploiement en avril 2014, la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations-Unies pour la Stabilisation de République Centrafricaine (MINUSCA), organise hebdomadairement des conférences de presse. Elles sont destinées, à relayer les cas de violations des droits de l’Homme et de faire le point sur les activités de la mission sur le terrain en Centrafrique

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualité

La CAN 2023 a rapporté un bénéfice de 80 millions de dollars à la CAF

Published

on

Spread the love

La Coupe d’Afrique des Nations, CAN 2023 a rapporté 80 millions de dollars de la Confédération africaine de football (CAF) selon son président.

La CAN 2023 a rapporté un bénéfice de 80 millions d’euros à la CAF

La CAN 2023, disputée du 13 janvier au 11 février en 2024 en Côte d’Ivoire est sans doute la meilleure jamais organisée sur le continent africain. Dans une interview à France 24, le président de la CAF, Patrice Motsepe a révélé l’important bénéfice gagné par son institution.

« On a gagné plus de 80 millions de dollars. C’est ça le bénéfice. Si on regarde les éditions précédentes, on a gagné à peu près 4 millions. Donc on est passé à 80 millions et une grande partie de cet argent va aux 54 pays pour développer le football », a déclaré Patrice Motsepe.

« La CAN 2023 en Côte d’Ivoire a été la plus rentable de l’histoire. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Mais ça ne peut être rentable que si la qualité du football africain est enthousiasmante », a conclu le patron du football africain.

Depuis la fin du tournoi remporté par les Éléphants, tous les observateurs sont unanimes sur la qualité tournoi organisé par la Côte d’Ivoire pour la deuxième fois de son histoire.

Continue Reading

Actualité

Vidéo : L’incroyable but de Samuel Eto’o contre Emmanuel Macron

Published

on

Spread the love

Lebledparle.com est le premier média d’actualité camerounaise. Cameroun infos en direct aujourd’hui. L’actualité des journaux camerounais, la revue de presse camerounaise, les nouvelles du Cameroun et toutes les informations à jour. L’actualité en direct de Yaoundé, Douala, NOSO et toutes les régions camerounaises. L’actualité politique au Cameroun, les faits divers du Cameroun, l’actualité des médias camerounais, les analyses et toute l’actu en temps réel et en continu.

Continue Reading

Actualité

Côte d’Ivoire : L’économie sportive au cœur de la 3ème édition du Salon africain de football

Published

on

Spread the love

La 3ème édition du Salon africain de football est prévue à Abidjan du 28 au 29 juin prochain. Le promoteur Jean Tanguy Yapoidou a livré les grandes articulations de l’événement au cours d’une conférence de presse le mardi 24 avril 2024.

Dans son intervention, Jean Tanguy est revenu sur les raisons de la création du Salon africain du football. Il a expliqué que l’idée est née premièrement d’un constat factuel de l’inexistence d’une plateforme continentale de rencontre et d’échange entre professionnels du football. 

Par ailleurs, le promoteur du SAF a rappelé la nécessité de réunir tous les acteurs du football en dehors des compétitions, pour débattre des problématiques du football africain et agir pour son développement. “Cette édition s’inscrit dans l’élan post CAN 2023 et est une opportunité pour faire une évaluation et un bilan à tous les niveaux. C’est à ce titre que le Salon africain du football se positionne comme le deuxième plus grand rassemblement footballistique au niveau continental après la CAN”, a poursuivi Jean Tanguy Yapoidou.

En outre, il a souligné que dans un contexte marqué par la ferveur post CAN en Côte d’Ivoire, le Salon africain du football se positionne comme la plateforme d’excellence pour réunir tout l’écosystème du football continental en Côte d’Ivoire afin de réfléchir et agir pour le développement du football Africain. L’objectif du salon est de promouvoir le football africain à travers le développement de l’économie sportive, de valoriser les initiatives africaines de développement du football, de promouvoir les acteurs et talents locaux et de créer un cadre formel entre les acteurs de l’écosystème du football et les acteurs des autres secteurs économiques pour tisser des partenariats.

Placé sous le haut patronage de Metch Adjé Silas, Ministre chargé des Sports et du Cadre de vie et le parrainage de François Albert Amichia, président du COCAN (Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations), la 3ème édition du Salon africain du football a pour thème : “Economie sportive : impact de la CAN 2023, quel bilan”. Ce thème sera abordé lors du panel inaugural par les ministres Amadou Coulibaly (Communication), Siandou Fofana (Tourisme), Metch Adjé Silas (Sports) et le président du COCAN, François Amichia. Pour cette édition, deux pays sont à l’honneur, notamment le Maroc et le Cap-Vert. 

Il faut noter que le Salon africain du football est une véritable opportunité de rencontres B to B pour les acteurs du football, à savoir les agents de joueurs, les athlètes, les fédérations, les ministères de sport, les constructeurs d’infrastructures sportives, les équipementiers, etc. Il est prévu des panels, des conférences dédiées, des expositions et vente, une animation grand public et un dîner de clôture. La fondation du Real Madrid sera présente au SAF à travers plusieurs activités d’envergure.

En tant que partenaire privilégié, le Salon Africain du Football accompagne la Fondation Real Madrid dans l’organisation d’un stage de perfectionnement des jeunes footballeurs. Le Salon africain du football est organisé en partenariat avec l’institut DIAMBAR’S du Sénégal. L’innovation pour la 3ème édition est la tenue d’un match d’exhibition (catégorie U16 hommes et femmes).

Continue Reading

Trending