Connect with us

Actualité

La disparition de Niat Njifenji Marcel paralyse le fonctionnement du parlement Camerounais

Published

on

Spread the love

Marcel Niat Njifenji, l’énigmatique président du Sénat camerounais, est au cœur d’une controverse qui paralyse les travaux parlementaires.

 

Lire le texte du lanceur d’alerte Paul Chouta :

 Depuis le 23 novembre 2023, il a mystérieusement disparu des radars, laissant place à des spéculations et des inquiétudes quant à l’exercice du pouvoir au sommet de l’État. À l’approche de ses 90 ans, sa santé fragile alimente les rumeurs, et certains affirment même qu’il serait sous oxygène et en pleine végétation.

L’absence prolongée de Marcel Niat Njifenji a des conséquences directes sur le fonctionnement du Sénat. La session de ce mois de mars, qui a débuté le 4 mars, est bloquée en raison de son absence. Sans la mise en place du bureau, aucune activité ne peut être programmée, et le bureau d’âge ne peut pas assumer de responsabilités sans élection officielle. Le Cameroun perd ainsi précieusement du temps, car la durée d’une session ordinaire est limitée à 30 jours. Donc cette session prendra fin le 4 avril prochain.

Mais où se trouve Marcel Niat Njifenji ? Cette question reste sans réponse et laisse plutôt place aux spéculations. Certaines indiscrétions affirment que la deuxième personnalité du pays est entre la vie et la mort. Qu’il ne parvient plus de poser les pieds au sol et a du mal à reconnaître les gens. Les observateurs s’interrogent sur la capacité de cet homme, considéré comme un “dinosaure en voie d’extinction”, à assumer ses fonctions dans un contexte politique complexe. On se demande comment ça se passer avec l’élection des présidents du sénat et de l’Assemblée nationale prévu demain vendredi 22 mars 2024. Si Niat n’est pas présent, le parti au pouvoir va-t-il le reconduire en son absence ? La réalité c’est que l’élégance politique n’est pas la chose la mieux partagée qu Rdpc.

Ce qui est également vrai c’est que aucune disposition légale ou réglementaire n’exige la présence du candidat pour l’élire à la présidence du Sénat ou de l’Assemblée nationale. Ceci dit, tout est possible. On peut les voter par contumace, c’est-à-dire en leur absence. Sauf que au cas où Niat est élu à son absence, qui va présider la suite des travaux comme l’exige les textes ? Il n’est également pas exclu qu’il soit remplacé. Mais par qui? Les noms comme ceux du premier vice-président du Sénat, Aboubakary Abdoulaye par ailleurs lamido de Rey-Bouba et Régina Mundi circulent. Sauf que s’il y a changement au niveau du Sénat, en fonction de l’origine de celui qui va remplacer Niat, il faudra également toucher l’Assemblée nationale. Les noms qui y sont pressentis sont ceux de Théodore Datouo et Albert Kouincheu. Le Rdpc prendra-t-il le risque de se mettre à dos Cavaye Yeguie Djibril ?

Tout comme Niat Njifenji Marcel, Michel MEVA’A M’EBOUTOU, est également touché par des problèmes de santé, est dans une situation similaire. Depuis près d’un an, il n’a plus mis les pieds dans son bureau. Malgré cela, Niat et lui continuent de bénéficier de tous leurs avantages, y compris leurs salaires et émoluments, sans jamais se rendre au travail. Cette situation soulève des questions sur la responsabilité individuelle et son impact sur l’évolution de la nation. Les préférences individuelles ne devraient pas entraver le fonctionnement des institutions et le bien-être du peuple.

 

NB : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement la position éditoriale d’Actu Cameroun.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR actucameroun.com

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualité

La CAN 2023 a rapporté un bénéfice de 80 millions de dollars à la CAF

Published

on

Spread the love

La Coupe d’Afrique des Nations, CAN 2023 a rapporté 80 millions de dollars de la Confédération africaine de football (CAF) selon son président.

La CAN 2023 a rapporté un bénéfice de 80 millions d’euros à la CAF

La CAN 2023, disputée du 13 janvier au 11 février en 2024 en Côte d’Ivoire est sans doute la meilleure jamais organisée sur le continent africain. Dans une interview à France 24, le président de la CAF, Patrice Motsepe a révélé l’important bénéfice gagné par son institution.

« On a gagné plus de 80 millions de dollars. C’est ça le bénéfice. Si on regarde les éditions précédentes, on a gagné à peu près 4 millions. Donc on est passé à 80 millions et une grande partie de cet argent va aux 54 pays pour développer le football », a déclaré Patrice Motsepe.

« La CAN 2023 en Côte d’Ivoire a été la plus rentable de l’histoire. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Mais ça ne peut être rentable que si la qualité du football africain est enthousiasmante », a conclu le patron du football africain.

Depuis la fin du tournoi remporté par les Éléphants, tous les observateurs sont unanimes sur la qualité tournoi organisé par la Côte d’Ivoire pour la deuxième fois de son histoire.

Continue Reading

Actualité

Vidéo : L’incroyable but de Samuel Eto’o contre Emmanuel Macron

Published

on

Spread the love

Lebledparle.com est le premier média d’actualité camerounaise. Cameroun infos en direct aujourd’hui. L’actualité des journaux camerounais, la revue de presse camerounaise, les nouvelles du Cameroun et toutes les informations à jour. L’actualité en direct de Yaoundé, Douala, NOSO et toutes les régions camerounaises. L’actualité politique au Cameroun, les faits divers du Cameroun, l’actualité des médias camerounais, les analyses et toute l’actu en temps réel et en continu.

Continue Reading

Actualité

Côte d’Ivoire : L’économie sportive au cœur de la 3ème édition du Salon africain de football

Published

on

Spread the love

La 3ème édition du Salon africain de football est prévue à Abidjan du 28 au 29 juin prochain. Le promoteur Jean Tanguy Yapoidou a livré les grandes articulations de l’événement au cours d’une conférence de presse le mardi 24 avril 2024.

Dans son intervention, Jean Tanguy est revenu sur les raisons de la création du Salon africain du football. Il a expliqué que l’idée est née premièrement d’un constat factuel de l’inexistence d’une plateforme continentale de rencontre et d’échange entre professionnels du football. 

Par ailleurs, le promoteur du SAF a rappelé la nécessité de réunir tous les acteurs du football en dehors des compétitions, pour débattre des problématiques du football africain et agir pour son développement. “Cette édition s’inscrit dans l’élan post CAN 2023 et est une opportunité pour faire une évaluation et un bilan à tous les niveaux. C’est à ce titre que le Salon africain du football se positionne comme le deuxième plus grand rassemblement footballistique au niveau continental après la CAN”, a poursuivi Jean Tanguy Yapoidou.

En outre, il a souligné que dans un contexte marqué par la ferveur post CAN en Côte d’Ivoire, le Salon africain du football se positionne comme la plateforme d’excellence pour réunir tout l’écosystème du football continental en Côte d’Ivoire afin de réfléchir et agir pour le développement du football Africain. L’objectif du salon est de promouvoir le football africain à travers le développement de l’économie sportive, de valoriser les initiatives africaines de développement du football, de promouvoir les acteurs et talents locaux et de créer un cadre formel entre les acteurs de l’écosystème du football et les acteurs des autres secteurs économiques pour tisser des partenariats.

Placé sous le haut patronage de Metch Adjé Silas, Ministre chargé des Sports et du Cadre de vie et le parrainage de François Albert Amichia, président du COCAN (Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations), la 3ème édition du Salon africain du football a pour thème : “Economie sportive : impact de la CAN 2023, quel bilan”. Ce thème sera abordé lors du panel inaugural par les ministres Amadou Coulibaly (Communication), Siandou Fofana (Tourisme), Metch Adjé Silas (Sports) et le président du COCAN, François Amichia. Pour cette édition, deux pays sont à l’honneur, notamment le Maroc et le Cap-Vert. 

Il faut noter que le Salon africain du football est une véritable opportunité de rencontres B to B pour les acteurs du football, à savoir les agents de joueurs, les athlètes, les fédérations, les ministères de sport, les constructeurs d’infrastructures sportives, les équipementiers, etc. Il est prévu des panels, des conférences dédiées, des expositions et vente, une animation grand public et un dîner de clôture. La fondation du Real Madrid sera présente au SAF à travers plusieurs activités d’envergure.

En tant que partenaire privilégié, le Salon Africain du Football accompagne la Fondation Real Madrid dans l’organisation d’un stage de perfectionnement des jeunes footballeurs. Le Salon africain du football est organisé en partenariat avec l’institut DIAMBAR’S du Sénégal. L’innovation pour la 3ème édition est la tenue d’un match d’exhibition (catégorie U16 hommes et femmes).

Continue Reading

Trending