Connect with us

Afrique

Kamzong Abessolo remporte le Tour cycliste international du Cameroun

Published

on

Spread the love

Le Tour cycliste international du Cameroun a connu un dénouement historique ce dimanche 09 juin 2024, avec la victoire sans surprise de Kamzong Abessolo. L’ivoirien Cisse Issiaka a remporté la 9e et dernière étape de cette compétition légendaire, courue entre Ngoulmakong et Yaoundé sur une distance de 108 km. Cependant, c’est Kamzong Abessolo qui a brillé sur l’ensemble de cette 20e édition, conservant le maillot JAUNE depuis la 1ère étape le 29 mai dernier à Maroua.

Cette victoire marque un tournant majeur pour le cyclisme camerounais, puisque c’est la première fois depuis 2021 qu’un cycliste local remporte le Tour cycliste international du Cameroun. Kamzong Abessolo a ainsi écrit une nouvelle page de l’histoire du cyclisme au Cameroun en s’adjugeant ce sacre tant convoité.

La dernière victoire d’un cycliste camerounais remonte à 2021, lorsque l’increvable Abessolo Clovis avait triomphé. Aujourd’hui, c’est son homonyme Kamzong Abessolo qui reprend le flambeau avec panache, démontrant ainsi la persévérance et le talent des cyclistes camerounais.

Cette victoire marque non seulement un triomphe individuel pour Kamzong Abessolo, mais aussi une victoire collective pour le cyclisme au Cameroun.

Le Tour cycliste international du Cameroun a une fois de plus rassemblé des passionnés de cyclisme venus de tous horizons pour célébrer cette compétition emblématique. La performance exceptionnelle de Kamzong Abessolo restera gravée dans les annales de cette compétition prestigieuse, inspirant les générations futures de cyclistes camerounais à viser toujours plus haut.

Gilles Noubissie

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Afrique

Le corps électoral pour les législatives et municipales de 2025 sera convoqué en novembre

Published

on

Spread the love

C’est ce qu’a affirmé l’honorable Cabral Libii, député du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale et président national de cette formation politique, appelant au passage les électeurs et potentiels candidats à s’inscrire sur les listes électorales.

Le député Cabral Libii ne veut plus perdre du temps, alors que le pays est secoué par des actualités liées au sport. Dans une sortie qu’il a publié sur les réseaux sociaux, le patron politique du PCRN lance un appel. “Mes chers compatriotes, il me paraît important de vous rappeler que les inscriptions sur les listes électorales s’achèvent dans 75 jours (le 31 août 2024)”, lit-on sur sa page.

” Il faut surtout rappeler à l’attention de tous que les élections législatives et municipales se tiendront en février 2025. Donc le corps électoral sera convoqué en novembre 2024. Ce qui veut dire que ceux qui ne se seront pas inscrits avant le 31 août 2024, ne pourront ni voter, ni candidater en février 2025.Par expérience, une élection en saison sèche est propice à une forte participation populaire et à une meilleure surveillance citoyenne des urnes” poursuit-il.

“Le peuple peut faire basculer le pouvoir dès février 2025 en donnant la majorité des sièges de l’Assemblée Nationale à l’opposition. Croyez-moi entre mars et octobre 2025, avec une majorité de Députés de l’opposition, des réformes décisives peuvent être faites.

La focalisation prématurément insistante sur l’élection présidentielle, est sur ce point, une diversion et une approche politiquement contre-productive.
Réveillons-nous ! Unissons-nous” lance-t-il.

Cette sortie de Cabral Libii intervient au moment où plusieurs sources parlent d’une éventuelle prorogation du mandat des maires et des députés au cours de la deuxième session parlementaire en cours. Même si l’information semble ne pas être fondée, la stratégie utilisée pour les propagateurs de cette nouvelle pourrait s’assimiler à un test d’opinion. Ce d’autant plus que la révision constitutionnelle du 14 avril 2008, la pratique de la prorogation des mandats législatifs et municipaux a pris droit de cité au Cameroun. En effet, les dernières élections législatives et municipales ont été marquées par la prorogation des mandats de ces représentants, à trois reprises (21 août 2012, 21 février 2013 21 mai 2013, 18 juillet 2018). Au regard du triple scrutin présidentiel, législatif et municipal de l’année 2025, le chef de l’Etat semble vouloir faire réitérer la mesure de la prorogation des mandats législatifs et municipaux. Ainsi, étant entendu que la période probable de convocation du corps électoral pour les municipales et législatives de 2025 devait courir jusqu’en fin novembre 2024 , la non-convocation de ce dernier, pourrait ouvrir la voie à une possible prorogation desdits mandats.

Le fondement constitutionnel

D’après l’article 15 (nouveau) de la Loi N°008/001 du 14 avril 2008 modifiant et complétant certaines dispositions de la Loi N°96/06 du 18 janvier 1996 portant révision de la Constitution du 2 juin 1972, « [e]n cas de crise grave ou lorsque les circonstances l’exigent, le président de la République peut, après consultation du président du Conseil Constitutionnel et des bureaux de l’Assemblée Nationale et du Sénat, demander à l’Assemblée Nationale de décider, par une loi, de proroger ou d’abréger son mandat (…) ». En ces termes, la loi constitutionnelle fonde clairement la mesure de prorogation du mandat des députés. Cette mesure obéit néanmoins à des conditions de fonds et de forme bien précises.

Continue Reading

Afrique

Biya declares June 17 public holiday ahead of Feast of Tabaski

Published

on

Spread the love

Monday, June 17, 2024, will be a public holiday in Cameroon, an announcement made by President Paul Biya ahead of the Muslim feast of Tabaski, also called Eid al-Adha, which will start on June 16.

The feast, which rounds off the weeklong annual pilgrimage to Mecca, commemorates Abraham’s willingness to sacrifice his son Ishmael in obedience to God (Allah).

According to Biblical and Koranic traditions, just as Abraham was about to sacrifice his son, God provided a lamb which he slaughtered and spared his son’s life.

The feast of Tabaski commemorates faith, devotion and obedience to Allah.

The feast is celebrated on the 10th day of the lunar month of Dhul-Hijjah, the last month of the Islamic calendar, and it coincides with the end of the Hajj, the annual pilgrimage to Mecca.

To mark this feast, Muslims who can afford are required to slaughter an animal – a sheep, goat, Carmel or cow – to symbolize Abraham’s sacrifice. The meat is divided into three parts: one for family, one for neighbours and friends and the other for the needy. The feast is also marked by lavish dressing, merrymaking, and acts of love.

Millions of Cameroonians will be partaking in the celebration, including thousands of Cameroonian pilgrims who are attending the Hajj in Mecca.

©Mimi Mefo Info

Continue Reading

Afrique

Jato Sonita, inspires exam questions in Regional Mock exam

Published

on

Spread the love

Jato Sonita, the young folklore musical artist from Bamenda known as the “forest girl,” has become a subject of academic study for students in Cameroon. Her influence has now extended into educational settings, where her image is being used in school exams.

This development was highlighted during the Regional Mock exams in Yaounde, which serve as preparatory tests for the General Certificate of Education (GCE) Ordinary Levels.

In the English Language Paper 2 exam, students were tasked with a composition exercise inspired by one of two images: one of Jato Sonita dressed in her iconic banana leaves and another of the Cameroonian national football team, the Indomitable Lions.

Jato Sonita expressed her excitement and gratitude upon learning of this honor.

“My picture was used at the Inter-Regional Mock Exams in Yaoundé as candidates prepared to write the GCE Ordinary Levels Examinations. I thank God for giving me the grace to be,” she said.

Known for her distinctive music that reconnects Africans with their traditional and cultural roots, Jato Sonita has made significant strides in the Cameroonian music industry.

Her choice of performing in attire made from banana leaves is a deliberate symbol of purity from Western influences, representing how she envisions Africa could have been without the impact of colonization.

Originally from the Donga-Mantung Division in the Northwest, Jato Sonita performs with other children from the Mile 8 forest of Mankon, Bamenda.

Her music is not her only contribution; she has also emerged as a dedicated advocate for environmental issues and climate change.

Jato Sonita’s advocacy has earned her recognition beyond the music scene. She has received various awards and has had the opportunity to sing for world leaders.

Her environmental activism was prominently showcased during a recent visit to the Democratic Republic of Congo, where she was invited by the US Ambassador. During her visit, she championed the protection of the Congo Basin and participated in tree-planting activities at Kinshasa University.

Her inclusion in the exam highlights her role as a cultural and environmental influencer, demonstrating the power of art to inspire and educate.

©Mimi Mefo Info

Continue Reading

Trending