Connect with us

Actualité

Haïti : Edgard Leblanc Fils préside le Conseil de Transition

Published

on

Spread the love

En Haïti, les membres du Conseil de transition ont désigné mardi 30 avril 2024, Edgard Leblanc Fils pour présider l’organe. L’annonce de sa désignation a été faite lors d’une cérémonie officielle retransmise en direct à la télévision.

Edgard Leblanc Fils à la tête du Conseil de Transition en Haïti

Désormais président du Conseil de Transition, Edgard Leblanc Fils aura pour mission de coordonner l’organe dont il a la charge. Et pour l’accompagner dans cette lourde fonction, le tout nouveau patron du Conseil de transition a comme proche collaborateur, Fritz Bélizaire. Ce dernier est lui, désigné Premier ministre de Transition.

À noter que l’actuel patron du Conseil de la Transition est un homme politique connu en Haïti. Il a dirigé le Sénat en tant que président de 1995 à 2000. En février 2016, l’homme a été candidat à l’élection présidentielle dans son pays où il s’incline au second tour face à Jocelerme Privert.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualité

Ces rêves de Guibaï Gatama qui prédisent un changement à la tête de la Fécafoot d’ici fin juin

Published

on

Spread the love

L’actualité camerounaise reste dominée par l’imbroglio autour de la nomination du staff technique, administratif et médical des Lions Indomptables. Alors que l’on croyait une situation hybride établie, la CCA a suspendu le staff nommé par la Fécafoot.

Ainsi, les Lions Indomptables se retrouvent à nouveau sans encadrement technique, à quelques jours seulement des 3e et 4e journées éliminatoires de la Coupe du Monde 2026.

Commentant cette actualité, Guibaï Gatama évoque le rêve qu’il avait eu concernant les deux staffs.

« Moi et mes rêves. La dernière fois, c’était qu’un des deux staffs des Lions allait « disparaître » du circuit. On me dit que hier, la CCA a suspendu le staff de la Fécafoot », a écrit l’ex-membre du comité exécutif de la Fécafoot, par ailleurs Directeur de publication du journal L’Œil du Sahel.

Avec la dernière décision de la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique et sportif camerounais, tout porte à croire que le Cameroun court le risque d’une suspension de la part de la FIFA.

Guibaï Gatama évoque un autre rêve relatif au changement à la tête de l’exécutif de la Fédération Camerounaise de Football (Fecafoot) à la fin juin. « Me voici encore qui ai rêvé que nous étions à la fin juin, et que la tête de l’exécutif de la Fécafoot n’était plus la même que celle d’aujourd’hui. J’ai vu une nouvelle tête là… », ajoute le confrère.

Continue Reading

Actualité

Burkina Faso : Nouvelle coopérative d’épargne pour les Forces de sécurité

Published

on

Spread the love

Le Burkina-Faso dispose désormais d’une Coopérative militaire et paramilitaire d’épargne et de crédit (COMIPEC). La présentation de cette nouvelle coopérative a été faite vendredi 17 mai 2024, en présence du Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim Traoré.

Cette initiative vise à offrir des services financiers et non-financiers innovants aux Forces de défense et de sécurité (FDS) pour favoriser leur épanouissement. La COMIPEC permettra aux FDS de réaliser leurs projets en surmontant les contraintes financières. Le Chef de l’État a encouragé les FDS à investir dans des secteurs porteurs comme l’élevage et l’agriculture.

« Les anciens ont bien réfléchi en mettant en place un mécanisme qui permet aux Forces de défense et de sécurité d’investir dans l’agriculture et l’élevage. Aujourd’hui, nous avons lancé l’initiative présidentielle pour l’autosuffisance alimentaire et l’offensive agricole. Les militaires sont aussi concernés. Il faut que nous arrivions à produire pour aider notre peuple », a indiqué le Capitaine Ibrahim Traoré.

Le ministre des Finances et de la prospective, Aboubakar Nacanabo, a précisé que la COMIPEC s’inspire des mutuelles basées sur le principe de la solidarité. « En réalité, c’est vous les membres qui créez votre coopérative. L’instance suprême c’est l’assemblée générale composée des membres qui décident de l’orientation à donner à la coopérative », a-t-il expliqué.

Un fonds de solidarité a également été institué pour solder les créances d’un membre en cas d’incapacité totale. « C’est comme si chacun cédait une partie de son gain qu’on met dans un panier commun et qu’on va utiliser au cas où l’un d’entre nous, en tant que membre, se retrouve dans une incapacité à faire face à ses engagements », a détaillé le ministre Nacanabo.

Le ministre a souligné les avantages d’être membre de la COMIPEC, notamment sa flexibilité et des taux d’intérêt plus bas que ceux proposés par les banques traditionnelles. Il a également annoncé que l’État du Burkina Faso apportera une subvention à la coopérative pour « rendre le crédit moins coûteux pour les membres », à l’instar des pratiques observées au Rwanda.

Continue Reading

Actualité

Cameroun : Harcelée, Nathalie Koah prend une décision radicale contre les cybercriminels

Published

on

Spread the love

L’influenceuse camerounaise, Nathalie Koah est longtemps victime de propos haineux sur la toile. Elle a beaucoup fermé les yeux dessus. Et, aujourd’hui elle vient de prendre une décision radicale pour calmer les ardeurs face aux nombreux cyber-harcèlements. 

Nathalie Koah : ‘’Les auteurs de ce cyber-harcèlement répondront de leurs actes devant la justice’’

La femme d’affaires camerounaise, Nathalie Koah n’est absolument pas très en joie en ce moment. Elle crie actuellement son ras-le-bol contre les cybercriminels sur les réseaux sociaux. Celle qui compte plusieurs millions de followers sur ses différentes plateformes, est victime depuis un certain temps d’une vague de propos injurieux à son endroit en Europe et en Afrique par de nombreux internautes. 

L’influenceuse a même fait un post sur son compte Instagram ce mercredi 22 mai pour mettre en garde tous ceux qui vont désormais s’amuser à lui lancer des piques sur la toile. ‘’Depuis plusieurs semaines, je suis la cible d’une campagne de cyber-harcèlement terrible, à chacune de mes publications je reçois plusieurs dizaines de messages tout autant haineux les uns que les autres’’, écrit-elle. 

Screenshot 2024 05 22 17.28.53

Face à ces dérives langagières de la part de certains internautes, l’auteure du livre ‘’Renaître’’, a décidé de prendre une décision draconienne. ‘’J’ai décidé aujourd’hui de confier cette affaire au cabinet de Maître Nabil Boudi pour ne plus rien laisser passer. Par conséquent, les auteurs de ce cyber-harcèlement répondront de leurs actes devant la justice’’, ajoute-t-elle. Sa publication est même accompagnée de la photo du communiqué de presse de son conseiller juridique. 

Continue Reading

Trending