Connect with us

Actualité

Guide pour une stratégie de cybersécurité en entreprise

Published

on

Spread the love

Guide pour une stratégie de cybersécurité en entreprise

À l’ère du numérique où le développement de la technologie prend une place importante dans la vie des entreprises, l’utilisation de l’informatique est incontournable, peu importe le secteur d’activité. L’adoption d’une bonne stratégie de cybersécurité est de rigueur afin de se protéger des menaces et d’éviter les attaques. Les données financières, économiques et personnelles sont des informations sensibles à préserver avec soin. Une faille dans le système peut les rendre accessibles aux concurrents et aux cybercriminels. Ces derniers peuvent les exploiter et les vendre, surtout lorsqu’il y a des secrets industriels.

Les conséquences des négligences dans la sécurité informatique

Les menaces sont omniprésentes et guettent continuellement les entreprises. Or, les conséquences d’une cyberattaque peuvent être graves, allant du ternissement de la réputation de l’enseigne à sa faillite. Ces actions cybercriminelles coûtent cher, dans la mesure où les dispositions à prendre afin d’y remédier ne sont pas données. Effectivement, les amendes, la restauration des systèmes et tous les dispositifs nécessaires représentent une somme conséquente qui peut grever dans le budget des entreprises. D’autant plus que les parties prenantes risquent fort de créer des litiges et la collaboration en est impactée. Dans ce cadre, la meilleure façon pour une enseigne de rester fiable est la mise en place d’un bon système de cybersécurité.

Évaluation approfondie des risques

Pour instaurer une stratégie efficace et performante de cybersécurité en entreprise, il convient de passer par plusieurs étapes, dont la première est l’évaluation des risques et identification des besoins. Une analyse approfondie permet de connaître la performance de l’ensemble. L’évaluation se porte sur les données, les systèmes, les réseaux et l’infrastructure informatique. Ainsi, la vulnérabilité de la cybersécurité déjà implémentée est mise à l’épreuve. Justement, afin de détecter les risques, les spécialistes dans ce domaine optent pour une combinaison d’expertise, d’outils et de méthodologies. D’une manière générale, les analyses concernent :

  • la capacité du système existant à répondre aux différents incidents ;
  • la protection des data ;
  • les contrôles d’accès ;
  • les politiques de sécurité.

Dans certains secteurs d’activités, les risques sont plus imminents et les menaces accrues. Alors, le serveur d’hébergement web comme Ionos doit être fiable. Aucune négligence n’est permise de la part des dirigeants et des responsables, c’est pourquoi les guides essentiels et les bonnes pratiques de cybersécurité peuvent aider à instaurer une infrastructure fiable et performante.

Objectifs de sécurité

La protection des informations sur les entreprises est indispensable et incombe à tous les dirigeants, dans la mesure où ces données sont à la base de leur réussite. Le fondement même de l’existence de ces enseignes se trouve dans ces informations, raison pour laquelle leur sécurité est obligatoire.

Pour la majorité, les objectifs de sécurité sont la disponibilité, l’intégrité et la confidentialité. Mais pour une meilleure protection, il est préférable de tenir compte de l’authentification et de l’engagement des personnes qui y ont accès.

  • La disponibilité d’une data à jour est essentielle pour permettre aux utilisateurs de travailler correctement. Seulement, les responsables de la cybersécurité en entreprise doivent porter une attention particulière aux accès. En effet, certaines personnes ont le droit de modifier les informations, tandis que d’autres se limitent à la consultation. Une étude doit être menée par rapport au poste, aux besoins de l’utilisateur et à sa crédibilité.
  • L’intégrité des données est à assurer, c’est-à-dire qu’elles doivent être exactes et fiables pour être exploitables.
  • La confidentialité est d’une importance capitale, alors la stratégie de cybersécurité doit obligatoirement la considérer. Il s’agit de préserver toutes les informations, en ne permettant l’accès qu’aux personnes autorisées. Ces data concernent aussi bien l’entreprise et son personnel que ses fournisseurs, ses clients et ses partenaires. Dans ce cadre, le règlement général sur la protection des données (RGPD) doit être respecté pour veiller à sécurité des différentes parties prenantes.
  • L’authentification confirme la véracité sur l’identité de l’utilisateur. Ce contrôle d’accès évite l’intrusion des personnes non autorisées.
  • La responsabilité de l’utilisateur des données, du système et des réseaux est engagée à chaque fois qu’il a fait une action. En aucune manière, il ne peut nier la manipulation de l’information. Ainsi, il convient de demander aux différents acteurs de signer les certificats, les documents, les mails et tous leurs échanges.

 

Mise en place des contrôles de sécurité appropriés

La stratégie de cybersécurité inclut l’implémentation d’un système de contrôles bien adaptés à chaque entreprise, tant sur le plan technique qu’organisationnel. Les mesures prises peuvent être personnalisées en fonction des besoins, néanmoins, les dispositifs qui suivent sont incontournables pour les différentes enseignes :

Formation et sensibilisation des employés

Toutes les personnes travaillant au sein d’une même organisation doivent être conscientes des risques inhérents à la cybersécurité. Il est de la responsabilité des managers de les informer et de les éduquer sur les précautions à prendre et la détection des menaces. Des séances de sensibilisation doivent être programmées régulièrement pour éviter les oublis et les négligences. Par la même occasion, les simulations d’hameçonnage permettent d’évaluer la capacité des collaborateurs à faire face aux menaces.

Hébergeur web fiable

Les sites sont les premiers à être exposés aux cyberattaques, raison pour laquelle le choix de la société d’hébergement web doit se faire avec attention. Les véritables professionnels, comme Ionos.fr, sont en mesure d’offrir un haut niveau de protection à leurs clients. Les propriétaires des sites et l’hébergeur doivent collaborer pour pallier les attaques. Ainsi, la page web et les applications sont placées dans un environnement sain et sécurisé. Il est évident que la protection des sites incombe à leur détenteur, mais l’hébergeur doit aussi contribuer à sa préservation. La sauvegarde des données et l’accès à un support technique sont parmi les dispositions qu’il doit prendre. Compte tenu du rôle important des fournisseurs d’hébergement web dans la sécurisation des sites, il faut faire attention à choisir les serveurs sur lesquels ils vont être installés.

Une bonne stratégie de cybersécurité repose sur une évaluation rigoureuse des risques, la mise en place des solutions adaptées et le respect des bonnes pratiques de sécurité. Les entreprises doivent accorder la plus haute importance à la protection de leurs données et systèmes informatiques.

 

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualité

La revue de presse camerounaise du jeudi 30 mai 2024

Published

on

Spread the love

Dans son édition de ce matin, le journal Le Drapeau parle de la sécurisation du Golfe de Guinée. Dans son développement, l’on apprend que la marine espagnole a déployé du 24 au 28 Mai 2024, son patrouilleur Esps Furor au port de Douala, dans le cadre du renforcement de la coopération maritime entre l’Espagne et le Cameroun pour assurer la sécurité dans le Golfe de Guinée. « Lors de cette visite de 4 jours, les deux marines ont partagé leurs connaissances et pratiques, contribuant ainsi à la lutte contre les menaces maritimes comme la piraterie et la pêche illégale dans la région », peut-on lire dans Le Drapeau.

On découvre dans les colonnes de Le Financier d’Afrique en kiosque ce matin, les clarifications de la Caisse de Dépôts et Consignations sur les transferts des fonds. En effet, à l’approche de l’échéance du 31 mai 2024, lit-on, Richard Evina Obam son directeur général multiplie les rencontres avec les banques, les entreprises publiques et parapubliques pour éviter tout risque sur le système bancaire.

Selon le journal de François Bambou, Défis Actuels, 1357 milliards de FCFA ont été payés aux fonctionnaires en 2023. Cette masse salariale, apprend-on, est en hausse de 163,9 milliards de FCFA par rapport à 2022, en raison de la revalorisation salariale intervenue en février 2023.

La maladie d’Alzheimer reste un mystère au Cameroun, qui affecte près de 30 millions de personnes dans le monde, nous fait remarquer ce matin, le quotidien Mutations. D’après notre confrère, un nombre important de malades existe au Cameroun, sans que les données et la prévalence soient disponibles.

En sa page 5, Le Soir nous fait savoir que le Minsep plaide pour la construction d’une dynamique d’excellence autour des Lions indomptables. « Les Lions Indomptables doivent rugir et faire rêver à la faveur des deux prochaines rencontres qu’ils doivent livrer dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde. Pour ce faire, les hautes instructions données par le Président de la République, avec le staff nommé par le Minsep restent en vigueur. Loin d’adopter une posture de va-t-en-guerre, le Pr Narcisse Mouelle Kombi qui présidait la réunion préparatoire hier dans la salle de réunion de son département ministériel, a prôné la cohésion, la synergie et l’union sacrée autour des Lions Indomptables. Le Minsep appelle à l’apaisement et à la fin de la défiance de la Fecafoot. Aussi, le Minsep a prescrit à la Fecafoot d’assu- rer de meilleures conditions de travail à l’encadrement technique nommé sur Haut Accord de la Présidence de la République », peut-on lire.

Le conflit entre le ministère des Sports et la Fédération camerounaise de Football fait la grande Une de Le Messager paru en kiosque ce matin. Parlant de ce que le journal qualifie de « lâcheté de Mouelle Kombi », l’on apprend que le Minsep, dans l’incapacité de tordre le cou au président de la Fecafoot qui fait volte-face, procède à des affectations « cyniques » et « narcissiques ».

Dans son point du jeudi, le journal Le Point présente Cyrille Tollo, conseiller technique au ministère des Sports comme un « affabulateur ». En effet, écrit notre confrère, la crise entre le ministère des Sports et de l’Education physique et la Fédération camerounaise de football, a atteint son paroxysme mardi dernier avec la violente altercation entre le porte-flingue attitré du Minsep, et le président de la Fécafoot. Une chicane de plus et de trop, qui a fini par lever le voile sur le conseiller technique du Minsep. « Un personnage sulfureux, au parcours sinueux et douteux. Et dont la seule mission serait d’implanter le Chaos », lit-on.

Continue Reading

Actualité

Cameroun : Voici ce que le Minsep recommande à la Fécafoot

Published

on

Spread the love

Le Cameroun affronte dans quelques jours, le Cap Vert et l’Angola dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde 2026. Alors que le football camerounais traverse depuis quelques semaines, une période des vents agités,  le ministre des Sports et de l’Education physique,  Narcisse Mouelle Kombi,  a présidé ce mercredi dans son département ministériel une réunion pour faire le point des préparatifs de ces prochaines rencontres des Lions Indomptables.

Comme signalé par Lebledparle.com dans un récent article, la Fécafoot était représentée dans la salle de réunion  par le Pr Nkou Mvondo, Membre du Comité Exécutif de la Fécafoot ; Benoît Angbwa, le Coordonnateur technique des sélections nationales de football et Embolo Abada, Agent de liaison. Chose qui a permis au Ministre des Sport de pouvoir formuler quelques recommandations à l’endroit de Association de football.

Nkou Mvondo représente Samuel Eto'o au Ministère - DR
Nkou Mvondo représente Samuel Eto’o au Ministère – DR

Pour le Ministre, l’Instance que dirige Samuel Eto’o va devoir se charger de quelques points urgents. « Il s’agira d’assurer les bonnes conditions de travail à l’entraineur-Sélectionneur, M. Marc Brys et à son équipe, notamment par la mise à disposition du matériel didactique et des équipements sportifs nécessaires », a-t-il recommandé.

D’après le membre du Gouvernement, aucune fausse note des matches Cameroun # Cap Vert et Angola # Cameroun n’est envisageable. Et pour cela, la Fécafoot doit pouvoir « assurer une franche collaboration en vue d’une organisation harmonieuse de ces rencontres par le partage des informations utiles, nécessaires qui doivent être mises à la disposition de tous les intervenants dans la chaine de l’organisation ».

 « Assurer le suivi des formalités administratives sous le couvert des administrations concernées pour veiller à ce que la délégation du pays-frère, le Cap Vert, soit bien accueillie au Cameroun », va-t-il ajouter.

Pour ce qui est des infrastructures et de la question des billets, le ministère souhaite que la Fécafoot prenne « toutes les dispositions en rapport avec l’administrations de l’ONIES, pour que les questions de billetterie soient réglées dans les meilleurs délais ».

A cette rencontre au ministère, ont pris part tous les maillons concernés par l’organisation de ces deux rencontres. Ils agit notamment des administations telles que, le Ministère des Sports, la Fécafoot, la DGSN, le SED, le Ministère de la Santé Publique, le Ministère de la Comunication et les médias.

Continue Reading

Actualité

Calixthe Beyala défend Marc Brys et fustige l’attitude de Samuel Eto’o

Published

on

Spread the love

Calixthe Beyala dit non à ce qu’elle considère comme de la xénophobie et du racisme. L’écrivaine franco-camerounaise a pris la défense de Marc Brys, le sélectionneur des Lions Indomptables, après l’échange houleux qu’il a eu avec le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Samuel Eto’o.

Dans une vidéo qui a largement circulé sur les réseaux sociaux, Samuel Eto’o a tenu des propos jugés humiliants et xénophobes envers Marc Brys. Le président de la Fecafoot a notamment menacé de limoger le sélectionneur s’il ne quittait pas la réunion. « ACameroun, il n’y a qu’un homme qui la fait et c’est le président Biya. Non vous, vous ne décidez pas. Parce que ce que vous faites, monsieur le sélectionneur, c’est moi qui dois l’assumer. C’est moi le président de la fédération, ce que vous, vous faites, c’est moi qui l’assume ! Dans votre pays, je ne le fais pas. Vous ne me parlez pas comme ça monsieur le sélectionneur, ne l’oubliez pas. En tant que footballeur, vous, vous ne pouvez pas me parler. Maintenant je suis président, vous ne parlez pas comme ça. Asseyez-vous maintenant, on va travailler. Arrêtez un peu ce bordel. Vous pensez que vous êtes dans quel pays Monsieur ? Je peux faire ça en Belgique ? Comment vous pouvez faire ça au Cameroun ? J’étais un très très grand joueur !», a fulminé Samuel Eto’o.

Calixthe Beyala dénonce le comportement de Samuel Eto’o

Calixthe Beyala a dénoncé le comportement de Samuel Eto’o, qu’elle juge « inacceptable ». Elle a rappelé que le peuple camerounais est « accueillant, ouvert et aimant » et que « la xénophobie et le racisme ne font pas partie de notre ADN ». L’auteur de « C’est le soleil qui m’a brûlée » a pris la défense de Brys. Elle lui a souhaité « d’apprécier ce magnifique pays » et « d’y être pleinement heureux ». Elle est convaincue que le sélectionneur « va conduire les Lions vers une reconstruction et à de futures victoires ».

Continue Reading

Trending