Connect with us

Actualité

Décès suspect à Douala : un homme meurt en visitant son collègue malade

Published

on

Spread the love

 

Christophe Mekam, un homme de 48 ans, est décédé à l’hôpital alors qu’il rendait visite à son collègue malade à Douala, dans la région du Littoral au Cameroun.

Advertisement

Selon des rapports locaux, le défunt rendait visite à son collègue malade, Nicolette Missongui, dans une clinique à Bessengue, Douala, et s’est effondré sur le lit de cette dernière.

Selon Le Popoli, un journal satirique camerounais, « Le personnel médical est entré en urgence dans la pièce. Avec les yeux révulsés et son corps tremblant, comme s’il s’agissait d’une crise d’épilepsie, le visiteur a finalement rendu son dernier souffle et est décédé. »

Advertisement

Le média a également rapporté que l’épouse du défunt, quelques instants plus tard, s’est précipitée à l’hôpital, incrédule, affirmant qu’ils venaient de se séparer avant qu’il ne se rende à l’hôpital.

« Ce couple avait déjeuné ensemble plus tôt dans la journée avant que Christophe ne se rende à cet hôpital », a ajouté Le Popoli.

Advertisement

Réagissant à l’incident, une utilisatrice de Facebook, Michelle Michou, a exhorté les gens à s’abstenir de s’asseoir sur les lits des malades lorsqu’ils rendent visite à des proches ou des amis malades.

« Il y a des choses que vous ne devriez tout simplement pas faire de nos jours, comme s’asseoir sur le lit d’une personne malade car vous ne savez pas de quoi souffre le patient. Évitez même de vous y rendre car la compétition dans les entreprises peut pousser certaines personnes à tout faire, voire à prendre le travail des autres. »

Advertisement

Entre-temps, d’autres ont spéculé sur un acte malveillant de la part du défunt. « On ne sait jamais ; la mission de ce gars aurait pu être de finir avec la fille, mais quand il n’a pas réussi, les membres sont venus et lui ont donné le coup fatal. »

Les forces de sécurité ont lancé des investigations pour déterminer les circonstances exactes ayant conduit au décès de Christophe Mekam.

Advertisement

Advertisement
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualité

Emerse Faé dévoile deux prochains objectifs des Eléphants

Published

on

Spread the love

Emerse Faé, sélectionneur des Éléphants de Côte d’Ivoire, a dévoilé les deux prochains objectifs de la sélection ivoirienne.

Advertisement

Emerse Faé fixe les nouveaux objectifs des Eléphants

Propulsé sur le banc des Éléphants en pleine Coupe d’Afrique des Nations 2023, Emerse Faé a réussi l’exploit en remportant la compétition. Après ce sacre, l’ancien worldwide ivoirien a été confirmé en poste par le président de la FIF, Yacine Idriss Diallo.

En attendant de signer son contrat avec la Fédération, le technicien native se projette déjà sur les prochaines échéances des Éléphants de Côte d’Ivoire. Pour Faé, les Éléphants ont deux objectifs. « Nous qualifier pour la prochaine Coupe d’Afrique et aller défendre notre titre au Maroc, nous qualifier pour la prochaine Coupe du monde en atteignant au moins les quarts de finale », expliqué le coach.

Advertisement

Championne d’Afrique en titre, la Côte d’Ivoire va défendre son titre au Maroc en 2025. Le pays de Didier Drogba était pas à la dernière Coupe du monde au Qatar en 2022. Les Éléphants ambitionnent de réaliser le doublé après le sacre de 2023 à domicile. Mais en attendant ces nouveaux challenges, les Ivoiriens savourent leur troisième étoile.

Advertisement
Continue Reading

Actualité

Le Gabon classé 5e Pays le plus riche d’Afrique

Published

on

Spread the love

Le journal britannique International Finance indique qu’en 2024, Libreville est classé en tête des pays de la zone Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Équatoriale et Tchad), en ce qui concerne le produit intérieur brut.

Le classement est réalisé sur la base des données du Fonds monétaire worldwide (FMI). Et  se base sur le produit intérieur brut (PIB) par habitant en parité de pouvoir d’achat (PPA).

Advertisement

Il en ressort du classement que le Gabon enregistre en 2024, un PIB par habitant en PPA de 19.165 {dollars} et se positionne également comme le 5ème pays le plus riche d’Afrique et le 90ème dans le monde. C’est d’ailleurs la deuxième fois consécutive que le pays d’Oligui Nguema occupe cette place.

Dans ce classement, le Gabon est suivi par la Guinée Équatoriale qui occupe la 6ème place en Afrique et la 94ème dans le monde avec un PIB par habitant en PPA de 18.363 {dollars}, le Congo (5 552 {dollars} et 149ème dans le monde), le Cameroun (4 661 {dollars} et 153ème dans le monde), le Tchad (1 807 {dollars} et 183ème dans le monde), et la République centrafricaine (1 109 {dollars} et 189ème dans le monde.

Advertisement

La Somalie, le Burundi et le Soudan du Sud sont les pays les plus pauvres du continent sur la base du PIB par habitant en PPA.

Sur le plan africain, les Seychelles se positionnent comme le pays le plus riche avec un PIB par habitant en PPA de 41.829 {dollars}, suivi de l’île Maurice.

Advertisement

Advertisement
Continue Reading

Actualité

une proposition de date pour la présidentielle est sortie du dialogue

Published

on

Spread the love

Alors que le dialogue nationwide au Sénégal a pris fin ce 27 février,  la fee chargée de fixer une date pour la tenue de l’élection présidentielle, a proposé le 2 juin. 

L’élection présidentielle au Sénégal aura lieu le 2 juin prochain.  C’est ce qui est ressorti du dialogue qui s’est tenu entre les forces vives du pays organisé par le Président Macky Sall.  Cette proposition va être soumisse à l’appréciation du président qui, s’il l’approuve,  la soumettra à son tour au Conseil constitutionnel. 

Advertisement

Notons qu’en ce qui concerne le mandat du président, il ne dépassera pas le 2 avril comme prévu par la structure sénégalaise. Il est donc prévu que le président de l’Assemblée nationale prenne les rênes du pays pendant la durée de la transition de deux mois. Cependant,  certains ont proposé que le président reste en poste jusqu’à l’élection. 

La query du dialogue pour la fixation d’une date de l’élection est d’actualité au Sénégal depuis que le président a reporté le scrutin présidentiel. Le Conseil constitutionnel a ensuite décidé que cela n’était pas conforme à la loi fondamentale du pays et à ordonné la poursuite du processus électoral. Sall à accepter se conformer à la décision et à réaffirmé qu’il quitterait le pouvoir à la fin de son mandat. 

Advertisement

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR actucameroun.com

Advertisement
Continue Reading

Rejoint le groupe WhatsApp

Trending