Connect with us

Uncategorized

Danpullo S’attaque Aux Intérêts Sud-Africains Au Cameroun Après Avoir Perdu Près De 200 Milliards Fcfa En Afrique Du Sud

Published

on

Spread the love

Le milliardaire camerounais Baba Hamadou DANPULLO a des problèmes en Afrique du Sud.

L’on apprend ainsi que De 2014 à 2017, FirstRand Bank Limited a prêté de l’argent au groupe DANPULO BestInver Investments (Jobourg Skyscraper, Bestinverprop, Leopont, Bestinvert Co SouthAfrica) spécialisé dans l’immobilier et basé en Afrique du Sud.

Les remboursements de DANPULLO s’effectuaient comme convenu jusqu’à 400 millions de CFA jusqu’en avril 2020 lorsque la banque a demandé un remboursement anticipé de l’encours d’environ 22 milliards de CFA et ils ont même inclus la la saisie de propriétés qui n’étaient pas incluses dans les garanties couvrant le prêt.

Ainsi Bestinver, le groupe de DANPULLO a contesté la décision et toutes les propriétés de DANPULO ont été vendues et saisies en Afrique du Sud. Selon le groupe, ces actifs s’élèvent à 200 milliards et sont en train de rembourser un emprunt d’environ 22 milliards.

Comme mesure de rétorsion, DANPULO est retourné au Cameroun et a fait saisir les comptes de Chococam, Mtn et d’autres sociétés où, selon lui, son banquier avait des intérêts.

BORIS BERTOLT

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Uncategorized

Déconstruire les vestiges de la colonisation pour réinventer l’Afrique. Telle est la préoccupation de l’écrivaine camerounaise Prudence Aurore 

Published

on

Spread the love

 

La parution en 2023 de son ouvrage « Le chemin du sommet : L’émergence à l’africaine », donne un coup de pouce à cette écriture engagée prisée par les auteurs africains épris de liberté et de révolution pour le développement de l’Afrique sous divers aspects (politique, économique, structurel, culturel, éducatif, social, etc.). Prudence Aurore est juriste de formation. Le présent livre est la première publication de cet esprit libre et dévoué à l’amélioration des pays d’Afrique.

‘’Vivre son indépendance et prendre son destin en main’’

Ce sous-chapitre du livre rappelle la nécessité de l’autonomie, de la souveraineté de l’Afrique, en opposition aux « indépendances des drapeaux » qui n’ont cessé de maintenir le continent sous le joug du néocolonialisme. L’auteure loue le combat des nationalistes africains et se range de leur côté. « Il s’agit de se défaire de l’esprit de dépendance qui anime les africains noirs…ils vivent les mains tendues vers l’Occident dans l’attente du développement ». La problématique du complexe d’infériorité et de la colonisation mentale de l’Afrique et de ses populations refait surface or l’écrivaine soutient « Le combat pour le développement, qu’il soit politique, économique, social, spirituel ou même intellectuel ».

Les grands axes du changement de l’Afrique

En tant qu’acteur agissant au sein d’une communauté, chaque africain, pris isolément, devrait apporter sa pierre à la construction de l’édifice. « Le changement radical de conscience », une mesure proposée par l’écrivaine, correspond au « changement de mentalités », tant réclamé par les penseurs africains avisés. « La réforme du système éducatif occupe une place centrale en Afrique », fait-elle la précision. « La compétition et la récompense, la recherche et l’innovation, l’agriculture de dernière génération, la prospection des grands talents, la réforme du système judiciaire, économique et financière, la forme des États, la bonne gouvernance » font partie des impératifs du progrès qu’envisage l’écrivaine.

William Omer Tchuisseu

 

Continue Reading

Trending