Connect with us

Actualité

Côte d’Ivoire-Alain Lobognon : “L’argent du cacao sert à payer une partie des salaires”

Published

on

Spread the love

Au moment où le prix du cacao en Côte d’Ivoire fait l’actualité, Alain Lobognon fait des précisions sur l’utilisation de l’argent généré par la filière cacao.

Côte d’Ivoire : Alain Lobognon parle de l’argent du cacao

« Le résultat des ventes par anticipation de la récolte de la période d’avril à septembre 2024 a permis de réaliser un prix CAF moyen de 2 326 F CFA le kilogramme. Sur cette base, l’État de Côte d’Ivoire a décidé de fixer le prix au producteur à 1 500 F CFA le kilogramme, soit 64 % du prix CAF de réalisation », avait annoncé Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre d’État, ministre de l’Agriculture et du Développement durable.

Des voix se sont élevées pour critiquer le prix fixé par les autorités ivoiriennes. Alain Lobognon assure ne pas comprendre cette position.

« Le prix d’achat du cacao aux paysans en Côte d’Ivoire fixé à 1500 F CFA. Certains estiment que c’est insignifiant. Et pourtant, en Côte d’Ivoire, il n’y a pas que les planteurs qui profitent de la manne du cacao », a laissé entendre l’ex-proche de Guillaume Kigbafori Soro dans un tweet.

L’ancien député-maire de Fresco a ajouté aussi que « l’argent du cacao sert à payer une partie des salaires des fonctionnaires » et « à électrifier les villages ». « Il sert à donner de l’eau potable aux populations qui ne boivent pas de l’eau minérale. L’argent du cacao sert à construire des routes pour acheminer les fèves de cacao vers les usines et les ports de Côte d’Ivoire. L’argent du cacao sert aussi à construire des centres de santé pour soigner tous ceux qui se soignent en Côte d’Ivoire », a expliqué Alain Lobognon.

Selon lui, si tout l’argent du cacao est remis aux seuls producteurs, les députés, les sénateurs, les directeurs généraux, les présidents des conseils d’administration des entreprises publiques auraient du mal à etre financés et les bourses des étudiants ne pourraient pas être payés.

« La Côte d’Ivoire a connu une période où la tonne du cacao était achetée à 5 379 dollars… et les paysans ivoiriens recevaient moins d’un dollar par kilo produit », a-t-il conclu.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualité

Affaire Martinez Zogo : les avocats de Jean Pierre Amougou Belinga une nouvelle fois déboutés au Tribunal militaire

Published

on

Spread the love

Le lundi 15 avril 2024, s’est déroulée au tribunal militaire la deuxième audience de l’affaire de l’assassinat du journaliste Martinez Zogo. Les membres du Commando sont arrivés à 8h10, suivis peu après par les autres inculpés provenant de la Prison Principale et Centrale de Yaoundé Kondengui à 8h20, sous une forte escorte sécuritaire. L’audience de session statuant en matière criminelle a débuté à 10h32 au Tribunal Militaire de Yaoundé. La composition du tribunal  était la même que lors de l’audience précédente du 25 mars 2024. Jean Pierre Amougou Belinga, Bruno Bidjang, Maxime Eko Eko et co-accusés, étaient de nouveau devant la barre. Le président du tribunal militaire de Yaoundé a rejeté la demande de diffusion télévisée du procès, mais a autorisé la présentation de vidéos comme preuves sur des écrans géants au tribunal.

Renvoi au 6 mai 2024

Ce rejet est intervenu après une requête des avocats d’Amougou Belinga, qui souhaitaient une large médiatisation du procès afin d’assurer une meilleure transparence et compréhension de l’affaire. Me Tchoungang et sa suite, avaient également demandé la tenue d’un procès en session, pour d’accélérer les débats et clarifier rapidement les faits. Les avocats de Justin Danwe ont également plaidé en faveur d’un huis clos sur certains points, compte tenu de la sensibilité des informations concernant la DGRE. L’affaire dont le dénouement est attendu depuis plus d’un an, a été renvoyée pour une troisième audience le 6 mai 2024.

Continue Reading

Actualité

Voici l’avenir du football camerounais au milieu de terrain selon Alexandre Song

Published

on

Spread the love

Recruté par Brighton en provenance de Lille pour 30 millions d’euros, Carlos Baleba fait progressivement ses classes dans le plus prestigieux championnat du monde. Alternant banc de touche et titularisation en début de saison, le joueur formé à l’Ecole des Brasseries du Cameroun enchaîne les matchs cette fin de saison. Ses performances n’ont pas laissé indifférent les organisateurs du Golden Boy, qui l’ont nominé pour l’édition 2024 de cette récompense qui prime le meilleur jeune joueur d’Europe chaque année. Pour Alexandre Song, la présence du jeune milieu de terrain est justifié. Ce dernier est d’ailleurs selon lui, le futur de la sélection camerounaise.

L’association parfaite pour le milieu de terrain camerounais

« Je pense qu’au milieu de terrain du Cameroun c’est le futur. C’est un jeune prometteur qui a un talent énorme. Venir à l’équipe nationale du Cameroun c’est un plus. Ce n’est pas donné à tout le monde de jouer en Premier League. Il joue un championnat de haut niveau. Il a le talent. L’entraîneur veut avoir une équipe solide. On a de grandes échéances qui arrivent. Il faut qu’il constitue une équipe solide pour gagner ces deux matchs. Baleba c’est une priorité. L’associer avec Zambo et Onana, on a un milieu de terrain complet. On a un qui est assis et deux pivots qui peuvent faire ce travail. L’entraineur a raison de s’appuyer sur Carlos Baleba qui est un futur grand pour le Cameroun », a analysé l’ancien numéro 6 d’Arsenal sur le plateau de CRTV Sports ce lundi 15 avril 2024.

Qu’est que le Golden Boy ?

La récompense Golden Boy est décernée chaque année au meilleur joueur de moins de 21 ans évoluant en Europe. Cette distinction est organisée par le journal italien Tuttosport depuis 2003. Le lauréat est choisi par un panel de journalistes sportifs européens. Des joueurs de renom tels que Lionel Messi, Wayne Rooney, Sergio Agüero et Kylian Mbappé ont remporté ce prestigieux prix par le passé. La présence de Baleba dans cette liste ô combien sélective, montre qu’il fait partie aujourd’hui des meilleurs espoirs du football mondial.

Continue Reading

Actualité

Kemi Seba dénonce la position de l’occident après la réponse de l’Iran envers Israël

Published

on

Spread the love

Selon Kemi Seba, l’attaque de l’Iran contre Israël est un droit légitime de défense. Après des menaces répétées envers Israël, la République islamique d’Iran a finalement lancé une série de missiles et de drones vers Israël le samedi 13 avril. Cette attaque a suscité diverses réactions au sein de la communauté internationale. Certains Chefs d’Etat à l’instar d’Emmanuel Macron et Joe Biden, ont condamné les agissement de l’Iran. Prenant à contrepied ces présidents, Kemi Seba soutient qu’il s’agit d’une réponse légitime aux agressions perpétrées premièrement par Israël. 

Il n’y a pas que vous sur terre

« Si j’ai bien compris, « Israël » a le droit de coloniser, de génocider (les Palestiniens), d’agresser n’importe quel pays, ça passe. L’Occident dira que c’est de la « légitime défense ». Mais si un pays, à l’Image de l’Iran ose, après avoir été violemment agressé, se défendre contre l’entité sioniste ou plus globalement l’Occident , on l’accusera de terrorisme. Ce 2 poids 2 mesures va bientôt cesser. Les 3/4 de l’Humanité sont fatigués de devoir se plier à vos règles que vous-mêmes chers dirigeants occidentaux, vous ne cessez de violer. Il n’y a pas que vous sur Terre qui avez le droit de vivre et de respirer », a réagi Kemi Seba sur les réseaux sociaux.

En clair pour le panafricaniste, l’Occident voudrait imposer une vision unilatérale des choses concernant le conflit naissant entre Israël et l’Iran.

Continue Reading

Trending