Connect with us

Actualité

Corruption en Côte d’Ivoire : Le ministre Joël N’Guessan fracasse le gouvernement

Published

on

Spread the love

Membre du RHDP, le ministre Joël N’Guessan ne se cache pas pour dénoncer la corruption au sein des gouvernements du Président Alassane Ouattara. Selon lui, la corruption ternit considérablement la gouvernance du chef de l’État, tant elle est à une ampleur incroyable.

Corruption en Côte d’Ivoire : La sortie fracassante de Joël N’Guessan

Joël N’Guessan, ancien ministre des Droits de l’Homme d’Alassane Ouattara, a porté une lourde charge contre le gouvernement de l’ancien Premier ministre Patrick Achi. Il l’accuse de complaisance vis-à-vis des agents corrompus au sein de l’administration ivoirienne. Dans une interview sur la webTv du confrère L’Intelligent d’Abidjan, Joël N’Guessan est revenu sur l’affaire du détournement au sein du FDFP, dont il était Président du Comité de Gestion.

Il faut noter que c’est l’ancien ministre qui avait proposé à la nomination Ange Barry Battesti pour la fonction de Secrétaire Général du Fonds de Développement de la Formation Professionnelle (FDFP). Suite à une affaire de détournement de 4 milliards de FCFA au sein du FDFP, le ministre Joël N’Guessan et 5 administrateurs du Comité de Gestion du FDFP ont décidé la suspension d’Ange Barry Battesti en aout 2021.

Sauf que protégé par le Premier ministre Patric Achi et le ministre Moussa Sanogo, un véritable bras de fer s’est engagé entre Joel N’Guessan et Ange Barry Battesti, lequel bras de fer s’est soldé par la suspension des deux antagonistes sur décret du Président Alassane Ouattara en personne, lequel aurait été pris sur recommandation des deux ministres Patrick Achi et Moussa Sanogo.

Le ministre Joel N’Guessan ne comprend pas la décision de sa suspension qui passe pour une caution à la mauvaise gouvernance. « J’ai porté plainte, mais malheureusement pas de suite. Quand des gens ont volé et qu’on a les preuves palpables et qu’on ne les traduit pas en justice, c’est comme si on encourageait la corruption. »

Corruption en Côte d’Ivoire, Joel N’Guessan pointe une pratique généralisée

Pour lui, le Gouvernement Patrick Achi n’a pas posé les bons actes par rapport aux personnes corrompues, une chose qu’il refuse de « supporter ».

A la question de savoir s’il croit en l’existence de personnes au sein du RHDP qui travaillent contre le Président Alassane Ouattara, l’ex-ministre répond « Tous ceux qui se mettent dans la corruption salissent l’image du Président Alassane Ouattara. »

« Cette affaire de corruption, c’est cela qui ternie notre image (au RHDP). Le ministre Zoro Bi Epiphane  Ballo a annoncé : « Que c’est près de 1200 milliards FCFA, voire 1400 milliards, qui sont liés à la corruption chaque année en Côte d’Ivoire… pratiquement le 10% de notre budget qui va dans le domaine de la corruption. On ne peut pas cautionner cela… Il ne se passe pas une semaine sans que les gens ne parlent de corruption pour les Passeports, corruption à la police, corruption au transport. »

La corruption en Côte d’Ivoire atteint des sommets comme le note le ministre Joel N’Guessan. Même l’actuel gouvernement du Premier ministre Robert Beugré Mambé n’est quasiment pas épargné par l’ancien ministre qui remet en lumière les affaires récentes de corruption, notamment l’affaire de l’argent des Passeports impliquant l’entreprise SNEDAI du Président de l’Assemblée Nationale, M. Adama Bictogo.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualité

Crise Anglophone : Un soldat arrêté dans la vente illicite du matériel de guerre

Published

on

Spread the love

Sur le chaudron de la Crise anglophone au Cameroun, la paix et la sécurité restent les choses du monde les plus recherchées. Au front depuis 2017, les forces de Défense et sécurité camerounaises ont du mal à faire taire le crépitement des armes des séparatistes, toujours aussi bien ravitaillés en matériels militaires.

Et pour cause, dans les rangs de l’Armée, les séparatistes auraient trouvé des individus qui, trahissant « l’honneur et fidélité », acceptent de vendre le matériel militaire à l’ennemi que l’on est sensé combattre. Mais c’est sans savoir qu’ils feront toujours face à la rigueur de vrais soldats, toujours prêts à défendre le pays jusqu’au sacrifice ultime.

Lebledparle.com apprend de ce fait que le 26 mai dernier, les gendarmes de Kumbo, dans la région du Nord-Ouest, ont arrêté Dissangou Atemga Sphesien pour vente illégale de tenues militaires et de munitions de divers calibres.

Identifié comme membre du 51ème Bataillon de Soutien à Kumbo, ce soldat, portant le matricule T19/38741, a été appréhendé en compagnie d’un complice avec qui il menait ces activités illicites.

Pour l’instant, aucune information n’est disponible sur l’acquéreur de ces munitions. Mais cette arrestation révèle les défis constants auxquels sont confrontées les forces de sécurité dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, en proie aux exactions des séparatistes.

Continue Reading

Actualité

La revue de presse camerounaise du jeudi 30 mai 2024

Published

on

Spread the love

Dans son édition de ce matin, le journal Le Drapeau parle de la sécurisation du Golfe de Guinée. Dans son développement, l’on apprend que la marine espagnole a déployé du 24 au 28 Mai 2024, son patrouilleur Esps Furor au port de Douala, dans le cadre du renforcement de la coopération maritime entre l’Espagne et le Cameroun pour assurer la sécurité dans le Golfe de Guinée. « Lors de cette visite de 4 jours, les deux marines ont partagé leurs connaissances et pratiques, contribuant ainsi à la lutte contre les menaces maritimes comme la piraterie et la pêche illégale dans la région », peut-on lire dans Le Drapeau.

On découvre dans les colonnes de Le Financier d’Afrique en kiosque ce matin, les clarifications de la Caisse de Dépôts et Consignations sur les transferts des fonds. En effet, à l’approche de l’échéance du 31 mai 2024, lit-on, Richard Evina Obam son directeur général multiplie les rencontres avec les banques, les entreprises publiques et parapubliques pour éviter tout risque sur le système bancaire.

Selon le journal de François Bambou, Défis Actuels, 1357 milliards de FCFA ont été payés aux fonctionnaires en 2023. Cette masse salariale, apprend-on, est en hausse de 163,9 milliards de FCFA par rapport à 2022, en raison de la revalorisation salariale intervenue en février 2023.

La maladie d’Alzheimer reste un mystère au Cameroun, qui affecte près de 30 millions de personnes dans le monde, nous fait remarquer ce matin, le quotidien Mutations. D’après notre confrère, un nombre important de malades existe au Cameroun, sans que les données et la prévalence soient disponibles.

En sa page 5, Le Soir nous fait savoir que le Minsep plaide pour la construction d’une dynamique d’excellence autour des Lions indomptables. « Les Lions Indomptables doivent rugir et faire rêver à la faveur des deux prochaines rencontres qu’ils doivent livrer dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde. Pour ce faire, les hautes instructions données par le Président de la République, avec le staff nommé par le Minsep restent en vigueur. Loin d’adopter une posture de va-t-en-guerre, le Pr Narcisse Mouelle Kombi qui présidait la réunion préparatoire hier dans la salle de réunion de son département ministériel, a prôné la cohésion, la synergie et l’union sacrée autour des Lions Indomptables. Le Minsep appelle à l’apaisement et à la fin de la défiance de la Fecafoot. Aussi, le Minsep a prescrit à la Fecafoot d’assu- rer de meilleures conditions de travail à l’encadrement technique nommé sur Haut Accord de la Présidence de la République », peut-on lire.

Le conflit entre le ministère des Sports et la Fédération camerounaise de Football fait la grande Une de Le Messager paru en kiosque ce matin. Parlant de ce que le journal qualifie de « lâcheté de Mouelle Kombi », l’on apprend que le Minsep, dans l’incapacité de tordre le cou au président de la Fecafoot qui fait volte-face, procède à des affectations « cyniques » et « narcissiques ».

Dans son point du jeudi, le journal Le Point présente Cyrille Tollo, conseiller technique au ministère des Sports comme un « affabulateur ». En effet, écrit notre confrère, la crise entre le ministère des Sports et de l’Education physique et la Fédération camerounaise de football, a atteint son paroxysme mardi dernier avec la violente altercation entre le porte-flingue attitré du Minsep, et le président de la Fécafoot. Une chicane de plus et de trop, qui a fini par lever le voile sur le conseiller technique du Minsep. « Un personnage sulfureux, au parcours sinueux et douteux. Et dont la seule mission serait d’implanter le Chaos », lit-on.

Continue Reading

Actualité

Cameroun : Voici ce que le Minsep recommande à la Fécafoot

Published

on

Spread the love

Le Cameroun affronte dans quelques jours, le Cap Vert et l’Angola dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde 2026. Alors que le football camerounais traverse depuis quelques semaines, une période des vents agités,  le ministre des Sports et de l’Education physique,  Narcisse Mouelle Kombi,  a présidé ce mercredi dans son département ministériel une réunion pour faire le point des préparatifs de ces prochaines rencontres des Lions Indomptables.

Comme signalé par Lebledparle.com dans un récent article, la Fécafoot était représentée dans la salle de réunion  par le Pr Nkou Mvondo, Membre du Comité Exécutif de la Fécafoot ; Benoît Angbwa, le Coordonnateur technique des sélections nationales de football et Embolo Abada, Agent de liaison. Chose qui a permis au Ministre des Sport de pouvoir formuler quelques recommandations à l’endroit de Association de football.

Nkou Mvondo représente Samuel Eto'o au Ministère - DR
Nkou Mvondo représente Samuel Eto’o au Ministère – DR

Pour le Ministre, l’Instance que dirige Samuel Eto’o va devoir se charger de quelques points urgents. « Il s’agira d’assurer les bonnes conditions de travail à l’entraineur-Sélectionneur, M. Marc Brys et à son équipe, notamment par la mise à disposition du matériel didactique et des équipements sportifs nécessaires », a-t-il recommandé.

D’après le membre du Gouvernement, aucune fausse note des matches Cameroun # Cap Vert et Angola # Cameroun n’est envisageable. Et pour cela, la Fécafoot doit pouvoir « assurer une franche collaboration en vue d’une organisation harmonieuse de ces rencontres par le partage des informations utiles, nécessaires qui doivent être mises à la disposition de tous les intervenants dans la chaine de l’organisation ».

 « Assurer le suivi des formalités administratives sous le couvert des administrations concernées pour veiller à ce que la délégation du pays-frère, le Cap Vert, soit bien accueillie au Cameroun », va-t-il ajouter.

Pour ce qui est des infrastructures et de la question des billets, le ministère souhaite que la Fécafoot prenne « toutes les dispositions en rapport avec l’administrations de l’ONIES, pour que les questions de billetterie soient réglées dans les meilleurs délais ».

A cette rencontre au ministère, ont pris part tous les maillons concernés par l’organisation de ces deux rencontres. Ils agit notamment des administations telles que, le Ministère des Sports, la Fécafoot, la DGSN, le SED, le Ministère de la Santé Publique, le Ministère de la Comunication et les médias.

Continue Reading

Trending