Connect with us

Actualité

Centrafrique : Bangui augmente l’effectif des policiers pour contrer l’insécurité !

Published

on

Spread the love

La Centrafrique, se heurte à un problème récurrent d’insécurité.  La capacité de la gendarmerie, de l’armée nationale et de la police, ne permet pas de couvrir l’ensemble du territoire.  En plus de ce problème de ressources humaines, s’ajoute un autre problème d’ordre logistique.  Il concerne, l’embargo sur les armes à destination de la Centrafrique.  Cet embargo, est reconduit par l’ONU jusqu’au 31 juillet 2024.

Advertisement

La Centrafrique, a une solution de contournement.  Cette solution réside, dans la formation des gendarmes, militaires et policiers.  Ainsi, 948 policiers sont opérationnels depuis le 09 février 2024 à l’issue d’une cérémonie à Bangui. La formation, obéit aux aspirations du peuple. Celui-ci a besoin, « d’une police professionnelle, inclusive, républicaine » et opérationnelle, avait précisé le Président Centrafricain. En résumé, il s’agit « d’une police de proximité, respectueuse des Droits de l’Homme et du Droit International Humanitaire », selon Faustin-Archange Touadéra

Ces policiers sont informés, que leurs uniformes symbolisent l’autorité de l’Etat. Ils les engagent, au strict respect des institutions de la république, de leurs concitoyens, tout en demeurant au service de la population.  Ainsi, en tant que Gardiens de la paix et de la loi, ils sont aussi, « les Gardiens attentifs et vigilants de la République et de la concorde nationale », avait expliqué Faustin-Archange Touadéra.

Advertisement

Ces policiers, font partie de la 21e promotion des Elèves Gardiens de la Paix.  Ils sont entièrement formés, à l’Ecole Nationale de la Police à Bangui.  Cette Ecole est considérée, comme « un creuset de la reconstruction de l’Etat, de la cohésion sociale et du vivre ensemble » en Centrafrique, selon les autorités de Bangui.  Celles-ci rappellent, que les Policiers déjà formés se sont illustrés « aux côtés des autres forces nationales et alliées pour la défense opérationnelle » du pays. 

Un engagement noble pour une mission très difficile. 

Advertisement

Ces 948 Gardiens de la paix, « ont choisi délibérément une profession noble et exigeante », selon les autorités de Bangui.  Elle consiste, à servir la Centrafrique avec, « dévouement, intégrité et parfois jusqu’au sacrifice Suprême », avait précisé Faustin-Archange Toaudéra.  L’exigence du métier, passe aussi par une intégrité morale.  Il est rappelé, que l’Etat ne va pas hésiter « à faire appliquer les sanctions de dernière rigueur contre tous ceux qui tenteront de violer les lois de la République ». Ils sont mis en garde, contre « des soupçons graves de corruption, d’extorsion de fonds ou d’exactions contre les citoyens », a annoncé Faustin-Archange Touadéra

Sur le terrain, la tâche est aussi difficile. Selon Human Right Watch, l’année 2023 reste critique. Selon l’ONG, « les conditions sécuritaires ont entravé l’aide humanitaire ». Elles ont généré, « de graves violations des droits humains » et, « un nombre élevé de réfugiés et de personnes déplacées à l’intérieur du pays ». En revanche, les autorités Centrafricaines rassurent. Et pour cause, au regard de l’effectif de ces nouveaux Gardiens de la paix, « les braqueurs et tous les malfrats doivent trembler », avait annoncé Faustin-Archange Touadéra.

Advertisement

En rappel, afin de réussir cette formation, la Centrafrique a bénéficié des appuis multiformes de ces partenaires. Ce sont, la France, le Rwanda, l’Union Européenne, l’Union Africaine la Munisca et plusieurs autres partenaires. 

Advertisement
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualité

Campagne d’adhésion au PDCI : Tidjane Thiam à Port-Bouët

Published

on

Spread the love

Tidjane Thiam, président du PDCI-RDA, s’est rendu à Port-Bouët dans le cadre de la campagne d’adhésion au plus vieux parti politique ivoirien.

Advertisement

Côte d’Ivoire : Tidjane Thiam à Port-Bouët pour la campagne d’adhésion au PDCI-RDA

e Parti démocratique de Côte d’Ivoire avait lancé une campagne d’adhésion du lundi 8 au samedi 13 janvier 2024 à la Maison du parti sise dans la commune de Cocody. L’opération était dénommée la « semaine du militant ».

Les situations d’adhésion ont été clairement définies. Le militant easy devra s’acquitter de la somme de 3 000 francs CFA, soit 1000 francs CFA pour l’adhésion, 1000 francs CFA pour la carte de membre et 1000 francs CFA en guise de cotisation annuelle. Les militants cadres devront payer la somme de 52 000 francs CFA répartie comme swimsuit : 1000 francs pour l’adhésion, 1000 francs CFA pour la carte de membre et 50 000 FCFA de cotisation annuelle.

Advertisement

Samedi 2 mars 2024, Tidjane Thiam a effectué le déplacement dans la commune de Port-Bouët pour la première journée de la reprise de la campagne d’adhésion au PDCI-RDA. L’étape de Port-Bouet est prévue durer jusqu’au mardi 5 mars 2024, apprend-on.

Advertisement
Continue Reading

Actualité

Toulouse et Frank Magri enchainent face à Good !

Published

on

Spread the love

Lors de cette 24e journée de Ligue 1 Uber Eat, l’worldwide camerounais Frank Magri participe au succès des toulousains cet après-midi sur le rating de (2-1).

Toulouse FC s’impose cet après-midi à domicile face à l’OGC Good sur le rating de 2 buts contre 1. Menés à la pause, les Violets ont réalisé une seconde période de haut-vol pour inverser la donne grâce à Dallinga et Gboho et, surtout, remporter une 3e victoire de rang en Championnat. Ce succès permet au Téfécé de remonter provisoirement à la 10e place, tandis que les Niçois demeurent au 5e rang. L’worldwide Camerounais Frank Magri sociétaire du Téfécé a joué les 10 dernières minutes de la rencontre.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR actucameroun.com

Advertisement
Advertisement
Continue Reading

Actualité

« Le meilleur joueur avec lequel j’ai évolué ? Patrick Mboma »

Published

on

Spread the love

Les relations entre Patrick Mboma et Samuel Eto’o ont été toujours tendues, mais cela n’a pas empêché le président de la FECAFOOT à jeter des fleurs à Mboma.

Samuel Eto’o et Patrick Mboma ont formé un duo d’attaquant de choc. Ils n’ont pourtant évolué ensemble que durant moins de quatre ans, de 1999 à 2002. Qui ne se souvient pas de leur complicité sur le terrain lors des Jeux Olympiques de Sydney en 2000 couronné par le sacre mondial. Et bien avant, au début de cette même année, l’entente qui a permis au Cameroun de remporter son troisième sacre continental ? Ils vont remettre ça deux ans plus tard en décrochant au Mali le quatrième titre de champions d’Afrique.

Advertisement

 « Le meilleur joueur avec lequel j’ai évolué ? Patrick Mboma. Pourtant notre relation personnelle n’a pas toujours été facile. Elle n’était pas facile à l’époque mais aujourd’hui je suis heureux automobile tout s’est rétabli. Tout est rentré dans l’ordre. En attaque, c’est le meilleur coéquipier que j’ai eu au niveau de l’équipe nationale. En membership, j’en ai eu plusieurs : Ronaldinho, Messi and many others », a déclaré Samuel Eto’o au cours d’un entretien avec France 24.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR actucameroun.com

Advertisement
Advertisement
Continue Reading

Rejoint le groupe WhatsApp

Trending