Connect with us

Sport

Cameroun: Samuel Eto’o rappelle au ministre des Sports que seul son staff est reconnu par la Fifa

Published

on

Spread the love

Dans une lettre adressée au ministre Narcisse Mouelle Kombi, le président de la Fécafoot apporte des précisions concernant l’organisation du stage de l’équipe nationale.

Et c’est reparti pour un nouvel épisode dans le conflit Fécafoot-Minsep sur la gestion des Lions indomptables. Cette fois, c’est le président de la Fédération camerounaise de football, Samuel Eto’o qui monte au créneau.

Dans une note d’information adressée au ministre des Sports, il a une fois de plus dénoncé les modifications du staff technique des Lions entreprises par le sélectionneur des Lions indomptables, Marc Brys. Il n’a pas manqué de revenir sur ce qu’il a qualifié d’intimidation et de menace dont ont été victimes ses collaborateurs qui ont été chassés de l’hôtel où séjournent les Lions.

Samuel Eto’o a cependant rappelé au ministre que seul le staff technique nommé par son comité exécutif est reconnu par la Fifa et donc habilité à recevoir les accréditations nécessaires, faute de quoi, a-t-il souligné, « la conséquence directe des choix de l’entraîneur-sélectionneur sera d’avoir un banc sans assistants, sans médecin, sans kinésithérapeute et sans manager d’équipe ».

Le président de la Fécafoot réitère au Minsep qu’un match international officiel entre deux associations est organisé par la fédération de l’association hôte sous la supervision de la FIFA ou de la CAF…

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Sport

Cameroun-Angola : « On doit être déçu mais, de l’autre côté, on a pris un point » explique Marc Brys

Published

on

Spread the love

C’est ainsi que le sélectionneur des Lions indomptables a ressenti le match nul contre les Palancres Negras, dû à des erreurs tactiques de l’équipe.

C’est une équipe camerounaise amputée de plusieurs de ses talents qui s’est présentée hier à Luanda face à l’Angola. Trois grands absents étaient à déplorer : Choupo Moting, Moumi Ngamaleu et George Kevin Nkoudou qui sont à l’infirmerie. De quoi inciter le sélectionneur des Lions indomptables, Marc Brys, à revoir son dispositif technique. Par rapport au match contre le Cap Vert, il a remplacé Ngamaleu par Christian Bassogog. Un choix payant puisqu’à la 11e minute, il offre un caviar à Bryan Mbeumo pour l’ouverture du score. Quelques minutes plus tard, une blessure l’oblige à céder sa place à Olivier Ntcham.

Le milieu de terrain offensif a été positionné sur le flanc, alors que son domaine de prédilection est le milieu de terrain, où il joue soit en sentinelle, soit en relayeur. Il n’a donc pas tiré le meilleur parti du joueur et n’a pas apporté de profondeur comme un joueur de couloir le fait aisément.

 

En première mi-temps, les Lions ont montré de belles choses avec un bon jeu de construction, une bonne possession de balle et de bonnes passes. Mais ils n’ont pas su profiter des occasions qui se sont présentées à eux, ratant cinq occasions en tout et pour tout. En seconde période, les Lions se sont relâchés, laissant les Palancres Negras presser jusqu’à ce qu’à trouver le chemin des filets d’André Onana après un CSC du défenseur Michael Ngadeu Ngadjui , bien que l’erreur ait été commise par Jackson Tchatchoua, qui n’est pas allé au duel, mais a laissé suffisamment d’espace à son adversaire.

Marc Brys a également été brillé par des erreurs de choix tactiques et de timing, notamment lors du remplacement d’Aboubacar Vincent, qui a complètement raté son match (peut-être un problème de recuperation après le voyage). Lors de la conférence de presse d’après-match, Marc Brys a déclaré : « Ce n’était pas facile contre une bonne équipe avec beaucoup de rythme, de verticalité et de profondeur. Nous sommes forcément déçus mais, d’un autre côté, nous avons pris un point contre une bonne équipe… ».

La prochaine sortie du Cameroun dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2026 aura lieu en mars 2025 contre l’Eswatini le 17 mars (à l’extérieur) et à Yaoundé le 24 mars contre la Libye.

 

Continue Reading

Sport

Qualif Mondial 2026 : l’Angola en outsider contre le Cameroun ce soir

Published

on

Spread the love

Les Lions indomptables affrontent les Palancas Negras à Luanda ce mardi 11 juin 2024 dans le cadre des éliminatoires de la prochaine Coupe du monde.

Si le Cameroun reste un favori historique et sort d’une victoire contre le Cap-Vert samedi dernier, il n’en n’est moins pour l’Angola. Le pays est revenu de l’arrière pour battre Eswatini 1-0 dans un match qu’il a dominé de bout en bout. Mabululu Patience a inscrit l’unique but de la rencontre.

Ce soir, face au Cameroun, les Angolais auront à cœur de confirmer leur performance du week-end dernier et surtout leur belle prestation lors de la Coupe d’Afrique des Nations, où les hommes de Pedro Gonçalves ont atteint les quarts de finale. Au Stade du 11 novembre, ce 11 juin, les Palancas Negras se montreront offensifs en 4-3-3 pour dompter les lions. Leur objectif : être les vrais outsiders de ces éliminatoires. Et ils s’appuieront notamment sur les nouveaux joueurs convoqués pour cette période Fifa. Pur produit de l’école espagnole, le milieu offensif du Raya Vallecono, Randy Nteka, est l’un des joueurs qui pourrait poser d’énormes problèmes au Cameroun. A ses côtés, le Lyonnais Clinton Mata, 30 ans, est un latéral droit polyvalent et solide défensivement. Outre sa capacité à bien défendre et à gagner des duels, il est également capable de se projeter vers l’avant et de participer aux phases offensives.

Mais ils seront confrontés à une équipe camerounaise qui, malgré l’absence de Choupo Moting, est en confiance après sa victoire 4-1 contre le Cap-Vert. Dans l’historique des rencontres entre les deux nations, ils se sont rencontrées sept fois pour trois victoires camerounaises, une victoire angolaise et trois matchs nuls. Rendez-vous ce soir à 20h heures de Yaoundé pour la huitième rencontre.

 

Continue Reading

Sport

Cameroun vs Angola : une nouvelle configuration de l’équipe de Marc Brys

Published

on

Spread the love

Pour son deuxième match ce soir face aux Lions Indomptables, le sélectionneur belge ne pourra pas compter sur tous ses leaders.

Le Cameroun affronte l’Angola le 11 juin 2024 dans le cadre du quatrième tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2026. Après sa victoire 4-1 sur le Cap-Vert samedi dernier, le pays de Samuel Eto’o aura à cœur d’enchaîner avec un nouveau succès.

Vincent Aboubakar, le capitaine de l’équipe, a déclaré : « Nous voulons simplement continuer sur la lancée que nous avons entamée. Nous sommes dans l’esprit des lions, nous ne voulons pas laisser tomber ce que nous avons commencé. Nous avons gagné notre premier match et nous voulons continuer sur notre lancée, mais nous savons que l’Angola n’est pas une petite nation et que nous ne sommes pas non plus une petite nation». Le défi pour le Cameroun ce soir est de prendre les trois points de la rencontre pour maintenir sa position en tête du groupe, sachant que la première place du groupe le qualifie automatiquement pour la Coupe du Monde.

Et pour renverser les Palancas Negras ce soir, Marc Brys devra se passer de Choupo Moting, blessé. Nouhou Tolo est également incertain, car il risque une suspension pour avoir reçu deux cartons jaunes. Pour le remplacer, le sélectionneur a la possibilité d’utiliser Moumi Ngamaleu à ce poste, qui sous Rigobert Song était positionné en défense. Cela permettra à George Kevin Nkoudou de débuter sur le flanc. Mais le belge n’est pas inquiet, « On a pas le même temps de récupération que l’adversaire mais ce n’est pas une excuse car j’ai la chance de travailler avec un groupe très soudé, des joueurs qui ont faim et qui sont très intelligents. On va donner le meilleur possible »

Si Zambo Anguisse peut être positionné comme avant-centre bas, on pourrait reconsidérer son association avec Carlos Baleba, qui a la capacité de prendre le jeu à son compte. Cela aurait l’avantage d’absorber le milieu de terrain, là où se jouera le match, puisque l’Angola s’appuiera beaucoup sur Randy Nteka, milieu de terrain du Rayo Vallecano en Espagne.

Et pour plus de fluidité dans le jeu, Marc Brys pourra compter sur Olivier Tcham au milieu de terrain pour pousser le ballon vers l’avant.

Continue Reading

Trending