Connect with us

Politique

Cameroun : les vacanciers politiques se réveillent à 17 mois de la présidentielle

Published

on

Spread the love

A moins deux ans de l’élection présidentielle au Cameroun, plusieurs personnalités silencieuses ou loin des activités politiques ces dernières années, font leur apparition de manière progressive.

La saison politique semble ouverte au Cameroun. A quelques 17 mois de la présidentielle et à 11 mois des législatives et municipales, des vacanciers politiques sortent de leur sommeil. Comme des candidats à un examen officiel, ils semblent surpris par la fin imminente des mandats en cours. Ils pensent sans doute qu’il est temps d’intensifier les révisions et les apparitions. Dans la pression du temps, chacun trouve un moyen de se faire remarquer.

Les premiers, se sentant faibles seuls, emploient la tactique du rassemblement. Ils appellent à la coalition de l’opposition pour faire bloc sous la bannière de la Transition ou du Changement. Pourtant depuis le 07 octobre 2018, date de la dernière présidentielle à laquelle ils n’ont pas pu aller jusqu’au bout des procédures, le peuple les a oubliés. Ils n’ont mené aucune action concrète en sa faveur.

Ces leaders saisonniers ont plutôt beaucoup œuvré à améliorer leurs positions personnelles en profitant des congés politiques. Production des ouvrages, amélioration des techniques discursives, révision des projets de société, recherche de cadres offrant une bonne visibilité. L’heure est encore venue pour eux, de marquer d’autres pas en avant à la faveur de la nouvelle saison politique.

Les deuxièmes, s’estimant plus ingénieux, lancent des mots et multiplient des sorties pour provoquer lyre du camp adverse. La stratégie consistant à frapper fort là où ça fait le plus mal pour bouger les repères. Vomis plusieurs fois de différents foyers, ils disent nettoyer la voie pour faciliter l’entrée triomphale de leur leader au palais présidentiel. Mais derrière, ils visent à assurer leur propre élévation. Employant diverses techniques, ils tendent la main à tous, même aux damnés de la cité.

Les troisièmes, sentant l’échéance proche, mettent en évidence la notion de Transition. Ils la brandissent là où le mandat court vers sa fin dans une République fonctionnelle bien que connaissant des difficultés. Ils se proposent comme président de Transition pendant que les autres intensifient l’inscription sur les listes électorales. Après des années au cachot, Ils tentent de se focaliser sur l’âge, la durée aux affaires du prince et de sa suite pour démontrer le degré d’inclinaison des institutions. Ils sont non loin de ceux qui profitent des difficultés de l’appareil gouvernant face à l’inflation pour appeler à des villes mortes. Traditionnelle technique expérimentée avec succès dans les années 1990 et qui peine à marcher.

Les quatrièmes dans leur silence, envoient des serviteurs pour annoncer des nouvelles sous forme de messages dont eux seuls maîtrisent les codes. Leurs mouvements tissent les toiles partout sur le territoire et à l’étranger. Les représentants rééditent le mythique ouvrage à polémiques, tournent des films pour dresser le bilan du magistère. Les gardiens du cercle exhibent la force publique face aux potentiels errements. L’on compte une sortie rendue publique, remarquée en raison de la rareté du genre et surtout du contexte. L’expérience ne parle pas, mais il en faut, disent-ils. A mesure que les jours s’égrènent, la danse s’intensifie autour de la chaise. Chacun révise sa copie. L’examen sera hautement sélectif.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Politique

L’affaire Bruno Bidjang renvoyée pour la deuxième fois au tribunal militaire de Yaoundé

Published

on

Spread the love

La juridiction judiciaire d’exception a renvoyé le procès du journaliste de Vision 4 au 09 mai prochain.

Le journaliste présentateur de Club d’Elite sur Vision 4 télévision sera de nouveau face au juge au tribunal militaire de Yaoundé le 09 mai 2024. L’affaire qui l’oppose au Ministère public à propos de la « propagation de fausses nouvelles » se poursuivra ce jour-là. Le juge a prononcé le renvoi en raison du défaut de production par le commissaire du gouvernement, Cerlin Belinga, du casier judiciaire, document relevant d’éventuelles antécédents judiciaires de l’accusé. Sur ce point, son avocat, Me Massi, soutient que son client n’a jamais fait l’objet de condamnation.

L’audience du 11 avril fixée lors de l’ouverture du procès le 14 mars dernier, était dédiée aux réquisitions relatives à la peine à infliger. Bruno Bidjang a plaidé coupable le 14 mai dernier pour les faits qui lui sont reprochés, « la propagation de fausses nouvelles » en l’occurrence. En l’absence de l’extrait du casier judiciaire, le procès n’a pas pu aller jusqu’au bout. Le journaliste a regagné sa cellule à la prison principale de Kondengui en attendant le 11 mai prochain.

 

Continue Reading

Politique

Yaoundé : les autorités lancent la répression contre l’anarchie persistante

Published

on

Spread the love

Le préfet du Mfoundi, Emmanuel Mariel Djikdent et le maire de la ville intensifient la riposte pour imposer l’ordre et la discipline dans la capitale.

L’ordre va régner à Yaoundé, capitale du Cameroun, même par force. A l’observation, c’est ce slogan que les autorités de la ville entendent mettre en œuvre depuis quelques jours. Le 11 avril dernier, le public a reçu l’information selon laquelle plus de 100 motos à usage taxi sont entre les mains des autorités. Les agents de sécurité les ont saisies sur ordre du préfet du Mfoundi, Emmanuel Mariel Djikdent. Cette saisie est l’une des mesures prises par le chef du département au cours d’une réunion qu’il a présidée la semaine dernière. La rencontre a connu la présence des présidents des syndicats et d’autres autorités administratives, municipales et sécuritaires.

L’autorité administrative dit avoir décidé de passer à la phase répressive après plusieurs campagnes de sensibilisation. Une sensibilisation ayant consisté à prévenir les conducteurs de motos de se limiter aux zones autorisées d’accès et à d’autres acteurs à respecter la loi. La semaine dernière, le préfet à décidé de la fermeture de 42 débits de boissons exerçant des activités d’hôtellerie dans la ville. Le patron du département a aussi interdit les contrôles intempestifs faits par des agents illégaux qui procédaient au retrait des pièces aux automobilistes. Mais, ces agents se retrouvent maintenant au niveau des périphéries de la ville, sur des axes reliant la capitale aux banlieues.

De son côté, le maire de la ville de Yaoundé Luc Messi Atangana n’est pas indifférent à la persistance du désordre dans la ville aux sept collines. Depuis le 10 avril 2024, l’autorité municipale sillonne les artères de la capitale pour les libérer des affiches publicitaires anarchiques. Lancée par la commune d’arrondissement de Yaoundé 1, l’opération de démantèlement des affiches publicitaires clandestines ou non autorisés par le maire de la ville va s’étendre dans toutes les rues de la capitale.

Continue Reading

Politique

A la découverte du Showroom Seigneurie by MIA

Published

on

Spread the love

Douala, le 13 avril 2024 –  Le showroom MIA a ouvert ses portes durant un brunch exclusivement féminin pour des femmes amatrices de décoration.

 

De 10h à 12h, le public présent a eu le privilège de partager un moment convivial et inspirant dans un cadre élégant et raffiné.

Au-delà du plaisir gustatif, ce brunch était surtout l’occasion pour les participantes le moment de découvrir 900m² de produits innovants en revêtement de murs et sols et d’échanger sur des solutions inspirantes sous le conseil avisé des experts de MIA Cameroun. L’ambiance était chaleureuse et conviviale, favorisant les discussions et les échanges entre les invités. Les participantes ont pu profiter de ce moment privilégié pour nouer des contacts et tisser des liens durables.

Le brunch MIA s’est achevé sur une note positive, laissant aux participantes un sentiment d’inspiration et de motivation. Cet événement a été une véritable réussite, permettant aux participantes de se réunir et de partager leur passion dans un cadre exceptionnel. Le rendez-vous est pris avec le showroom Seigneurie by MIA pour de prochaines rencontres inspirantes. N’hésitez pas à nous contacter pour profiter de notre accompagnement sur mesure pour tous vos travaux de décoration et rénovation.

Notre adresse : Douala, Rond-point Direction des Douanes Akwa
Nos contacts : claude-marie.kendeck@mia-industries.com 
Tel : 6 79 51 85 66

Continue Reading

Trending