Connect with us

Actualité

Burkina Faso : la reprise du « train voyageurs » annoncée entre Abidjan

Published

on

Spread the love

Au Burkina Faso, la reprise du « train voyageurs » sur l’axe Abidjan-Ouagadougou est annoncée. C’est à travers une note de service, que le ministre des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière, Roland Somda, a informé le directeur général de SITARAIL en vue de prendre les dispositions pour la reprise.

Advertisement

La reprise du « train voyageurs » sur l’axe Abidjan-Ouagadougou annoncée pour ce mois de novembre

Advertisement

Suspendu depuis 2019 pour raison de la pandémie de Covid-19, le « train voyageurs » va devoir reprendre sur le tronçon Abidjan-Ouagadougou. En effet, suite à la volonté du ministre burkinabè en charge des transports, de reprendre avec les voyages en train sur Abidjan, le directeur général de Sitarail a informé le ministre de ses inquiétudes par rapport à la vétusté des infrastructures ainsi que du point de vue sécuritaire puis, a voulu se désengager des déconvenues que cette relance pourrait engendrer.

Advertisement

Mais conscient de ces réalités, le patron des transports au Burkina Faso a indiqué que toutes les dispositions sont déjà prises du point de vue sécurité. « Le Burkina Faso dispose d’une stratégie nationale de lutte contre le terrorisme qui prend entièrement en charge votre préoccupation se rapportant au contexte sécuritaire », a fait savoir le ministre relayé par 24heures.bf, avant d’ajouter que des financements ont été débloqués pour permettre les réparations nécessaires des infrastructures afin d’assurer un trafic ferroviaire fluide et sécurisé.

Advertisement

Après avoir élucidé les points d’ombre du DG Sitarail, le ministre des transports de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, l’a exhorté de nouveau à reprendre les activités sur cette ligne et ceci, dans ce mois de novembre. Roland Somda n’a pas manqué de rappeler au DG de consulter les sociétés d’assurance afin de faire les modalités avant la relance du « train voyageurs ».

Advertisement
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualité

Un nouveau sous-préfet au cœur d’un scandale

Published

on

Spread the love

Selon plusieurs témoignages, André Christian Olomo, sous-préfet d’Okala, aurait abusé de son pouvoir en exigeant des services gratuits dans une laverie locale. Les informations confirmées par nos confrères d’Actu Cameroun, indiquent que le « Chef de terre »  avait l’habitude de déposer sa voiture et celle de sa femme, en demandant aux employés de les nettoyer sans payer.

Advertisement

Ce privilège, qui aurait été toléré par les jeunes laveurs pendant un certain temps, a finalement conduit à un affront. Vendredi dernier, les travailleurs ont décidé de ne plus accepter cette exigence gratuite et ont fermé la laverie, refusant de se plier à la demande du sous-préfet.

En réponse, André Christian Olomo aurait fait intervenir la gendarmerie locale pour arrêter plusieurs jeunes laveurs qui avaient osé refuser ses demandes. Certains ont été arrêtés de manière brutale, en violation des principes de l’État de droit.

Advertisement

Fermeture exigée de la laverie

Pire encore, le sous-préfet aurait demandé la fermeture complète de la laverie qui avait osé s’opposer à ses demandes. Cette réaction autoritaire soulève des questions sur les dérives autocratiques de certains hauts fonctionnaires, mettant en lumière des abus de pouvoir choquants. Face à ce qu’elle considère comme de l’abus de pouvoir de l’autorité administrative, la laverie n’a malheureusement aucun moyen de riposte.

Advertisement
Continue Reading

Actualité

L’humoriste ivoirien, Observateur Ebène rentre au pays, mais…

Published

on

Spread the love

Observateur Ebène a fait une publication surprenante le lundi 27 novembre sur sa page Facebook. Sachant bien qu’une arrestation plane sur lui en Côte d’Ivoire, l’humoriste a décidé de rentrer. 

Advertisement

Observateur Ebène défie la loi et décide de rentrer en Côte d’Ivoire

Le Web-humoriste devenu plus tard un excellent stand-upeur en France, Observateur Ebène a eu maille à partir avec le couple Didi B il y a un mois. Dans une sortie sur les réseaux sociaux, Florent Amany alias Observateur Ebène s’était moqué de la femme du rappeur ivoirien qui après un an de mariage n’avait pas encore pris de grossesse. 

Cette déclaration jugée maladroite par de nombreuses personnes a soulevé une levée de boucliers contre l’humoriste qui vit en France. Après l’ancien membre de Kiff No Beat, sa petite-soeur, Yilim et le conseil d’Avocats sont montés au créneau pour interpeller Observateur Ebène. Bien avant, s’était confondu en excuse sur la toile. 

Advertisement

Qu’à cela ne tienne, l’humoriste de 30 ans a décidé de rentrer définitivement en Côte d’Ivoire. Il a fait un post le lundi 27 novembre sur sa page Facebook pour informer les internautes de son retour au pays. ‘’J’ai décidé de mettre fin à deux mois d’exil en France. Je rentre à Abidjan, même si je ne suis pas serein, mais je rentre, MACA, ce n’est pas pour les animaux’’, écrit-il. Ce post était suivi de deux photos où il est à bord d’un véhicule tout souriant. 

Cependant, il est conscient que l’atmosphère n’est pas vraiment propice pour lui, parce qu’une éventuelle arrestation plane sur lui en Côte d’Ivoire. Observateur Ebène s’en tête quand-même. Bien vrai que l’équipe juridique de Didi B n’a pas mis en exécution sa décision de porter plainte contre l’humoriste, ce n’est pas pour la chroniqueuse et actrice ivoirienne, Marie Paule Adjé. Cette dernière avait publiquement annoncé poursuivre l’humoriste pour diffamation. Cela dit, on ne pourra pas s’étonner de voir Observateur Ebène être conduit directement au Pôle Pénitentiaire d’Abidjan (PPA), anciennement appelée la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA).

Advertisement
Advertisement
Continue Reading

Actualité

Petit Sako : “Je reviens pour propulser la musique ivoirienne”

Published

on

Spread the love

Dans une interview accordée à Afrique-sur7, Patrick Abbis ou encore Petit Sako, donne les raisons réelles de son absence de la scène.

Advertisement

Petit Sako : ‘’Le showbiz reste ce qu’il est… »

-Petit Sako, où te caches-tu depuis tout ce temps ?

Oh, je suis bel et bien là. Mais, seulement que je fais la navette entre la Côte d’Ivoire et le Cameroun où je vais régulièrement. 

Advertisement

-Tu fais beaucoup de va et vient entre la Côte d’Ivoire et le Cameroun. Mais qu’est-ce qui te retient véritablement dans le showbiz ?

J’aime l’univers musical, raison pour laquelle je suis encore dedans. La musique nourrit bien son homme et c’est ce qui me retient aussi. 

Advertisement

-Qu’est-ce qui s’est vraiment passé et on ne te voit pas depuis ?

Vous savez, le showbiz reste ce qu’il est. Il a ses moments de gloire et ses moments disette aussi. On n’y peut rien, c’est ce qu’on définit comme le showbiz. Les mélomanes ivoiriens ne me voyaient pas parce que c’est Dieu qui décide de toute chose. Je me suis retiré pour bien m’organiser avec mon staff et revenir en force sur la scène. Raison pour laquelle, mon retour a été long. Je n’ai pas aussi marqué ce silence pour quitter la musique. 

Advertisement

-Tu espérais quoi en restant silencieux dans ton coin ?

83938953 2548217132083239 6382341528072749056 n

Si j’ai marqué un long silence et que je reviens aujourd’hui, ce n’est plus pour repartir. J’ai une équipe très dynamique qui abat déjà un travail formidable autour de moi que j’apprécie. Cela me galvanise davantage et donne une assurance pour ne pas décevoir les nombreux mélomanes ivoiriens. 

-Quel est ton avis sur la nouvelle génération d’artistes Zouglou ?

Advertisement

Je tire le chapeau sur tous ces artistes et groupes musicaux qui ont changé la couleur musicale actuellement. C’est bien rythmée et bien dansante. La nouvelle génération est beaucoup inspirée. Nous, en tant que devanciers, on ne peut que les encourager. On peut également les aider, les épauler comme on peut. Ils ont tous mon soutien. 

-N’as-tu pas peur de revenir sur la scène et te noyer parmi tous ces artistes talentueux qui sont présents ?

Advertisement

(Il sourit) Me noyer ? Non ! Je reviens pour propulser la musique made in Côte d’Ivoire encore plus haut. Un seul artiste ne peut sortir un album et faire tout le tour, c’est difficile. Dans le showbiz, on a besoin de tout le monde. Parce que plusieurs artistes ou groupes qui sortent, c’est bon, car c’est la musique ivoirienne qui gagne. Il n’y a pas de jalousie ou d’aigreur de part et d’autre. 

-Quelle est ta contribution en tant que zouglouman pour la CAN 2023 en Côte d’Ivoire qui arrive à grand pas ?

Advertisement

Je vais acheter mon ticket pour me rendre au stade pour supporter les Eléphants de Côte d’Ivoire. Plus sérieusement, j’ai en préparation un maxi-single dans lequel il y a une chanson pour rendre hommage à toutes les équipes participantes pour la CAN 2023. C’est en quelque sorte une chanson pour une Afrique unie. 

-Quelle sera la couleur de ce nouveau maxi-single ?

Advertisement
404071417 653226836969164 4580560694633758527 n

Je viens avec un nouveau style musical, de belles mélodies, de bons messages pour conscientiser la jeunesse. J’en suis sûr que les mélomanes ivoiriens vont apprécier. Je profite de cette interview pour dire un grand merci à tous mes fans en Côte d’Ivoire, en Afrique et partout dans le monde. 

Advertisement
Continue Reading

Rejoint le groupe WhatsApp

Trending