Connect with us

Actualité

Bluemind Foundation Lance Un Appel à Candidatures Pour Son  Programme De Formation Heal By Hair à Douala 

Published

on

Spread the love

DOUALA, Cameroun, le 13 March 2023 -/African Media Agency (AMA)/-La Bluemind Foundation invite  les coiffeuses professionnelles et autodidactes résidant à Douala (Cameroun) à  postuler pour la troisième édition de son programme de formation Heal by Hair, qui se  tiendra du 23 au 26 avril 2023. 

Advertisement

Après deux éditions couronnées de succès à Abidjan (Côte d’Ivoire), le  programme Heal by Hair de la Bluemind Foundation, fidèle à sa volonté d’offrir à  toutes les femmes africaines un meilleur accès aux soins de santé mentale, arrive dans la capitale économique camerounaise.  

Advertisement

Afin de pouvoir participer gratuitement à cette première édition de Heal by Hair en  terre camerounaise, les coiffeuses de Douala, et particulièrement celles des  quartiers Bepanda, New Bell et Brazzaville ont jusqu’au 21 mars 2023 pour  manifester leur intérêt et postuler en ligne au lien suivant :  www.bluemindfoundation.org 

La formation sera dispensée par des expert·e·s en santé mentale, à savoir des  psychiatres camerounais·e·s, panafricain·e·s et internationaux·ales, tous·tes  convaincu·e·s qu’un autre regard doit être porté sur la santé mentale et qu’avec une  courte formation en santé mentale, des intervenant·e·s de premiers niveaux peuvent  contribuer à avoir un impact durable sur le terrain. 

Advertisement

« Cette première édition du programme Heal by Hair au Cameroun offre une  opportunité double : sensibiliser sur le sujet de la santé mentale des femmes et outiller des personnes relais ayant déjà la confiance et la proximité des  usagers.», livre Dr Christian Eyoum, médecin psychiatre camerounais et membre du  Conseil scientifique (CS) de la Bluemind Foundation

Distribué par African Media Agency pour la Bluemind Foundation.

Advertisement

À propos de heal by hair, le premier mouvement de coiffeuses ambassadrices en santé mentale en Afrique 

Heal by Hair est un programme de formation court et innovant de trois (3) jours,  qui reprend les principes de base en écoute active et en santé mentale.  

Advertisement

L’objectif ultime du programme Heal by Hair est l’amélioration de la santé  mentale et du bien-être des femmes africaines à travers le fauteuil des  coiffeuses, une cliente à la fois. En effet, selon le rapport d’études croisées entre  les femmes africaines et leurs coiffeuses publié par Bluemind Foundation, en  novembre 2021, 67,3 % des femmes interrogées se confient aux professionnelles des  soins de beauté. Par ailleurs, 91 % des coiffeuses sont prêtes à se former aux premiers  secours psychologiques ; plus de 6 femmes sur 10 feraient plus confiance à une  coiffeuse ambassadrice en santé mentale. 

Les femmes africaines sont un pilier de l’économie africaine. Et pour leur  permettre de développer leurs activités et d’augmenter leur création de valeur socio économique, des encouragements sociaux sont prévus pour les coiffeuses  ambassadrices certifiées, dans le cadre de leur participation au programme Heal by  Hair. 

Advertisement

Douala est la deuxième ville africaine à accueillir la série de formations gratuites,  dans le cadre du programme signature Heal by Hair. Après le Cameroun, Le  programme s’étendra sur plusieurs autres pays au cours des mois suivants,  notamment au Togo. 

À l’horizon 2035, Bluemind Foundation entend former 1 000 coiffeuses à travers  20 villes d’Afrique et, contribuer à l’amélioration de la santé mentale de 2 000  000 de femmes africaines 

Advertisement

À Propos de la Bluemind Foundation

Bluemind Foundation (www.bluemindfoundation.org) est une organisation internationale non gouvernementale présidée par Marie- Alix de Putter, qui l’a fondée en juillet 2021 à la suite de l’assassinat de son époux et de son expérience personnelle de stress post- traumatique, de la dépression et de l’anxiété chroniques. Notre message constant repose sur une conviction forte : la santé mentale, c’est la santé. Avec l’ambition de faire de la santé mentale un enjeu social, culturel et politique, la Bluemind Foundation se donne pour mission de déstigmatiser la santé mentale et de rendre accessible le soin pour tou·te·s.

Advertisement

Suivez-nous sur Twitter, Facebook, Instagram et Linkedin.

Contact Média

Advertisement

Martin Lingom – Chargé de communication

+237 656 29 62 29 

Advertisement

+237 695 26 04 65 

[email protected]

Advertisement

www.bluemindfoundation.org

Facebook : @Bluemind.Foundation

Advertisement

Twitter @Bluemind_Fdn

LinkedIn : @Bluemind.Foundation

Advertisement

#BluemindFoundation

#BlueDecember 

Advertisement
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualité

Le Bénin va aider Haïti à se débarrasser des gangs en déployant des soldats dans le pays

Published

on

Spread the love

Alors que Haïti est en proie à une montée en puissance des gangs qui sèment la terreur dans le pays,  le Bénin à proposé de déployer 2000 soldats pour aider les forces de sécurité du pays à venir à bout de ces groupes armés. 

L’annonce a été faite lundi par la représentante des États-Unis auprès des Nations unies, Linda Thomas-Greenfield, lors du Sommet de la Communauté des Caraïbes (CARICOM). Elle a déclaré que le Bénin « a offert jusqu’à 2 000 soldats » pour une power de sécurité multinationale destinée à aider la police haïtienne débordée à reprendre le contrôle.

Advertisement

La mission de sécurité, que le Kenya a accepté de diriger, est retardée depuis des mois en raison de problèmes logistiques, d’une contestation judiciaire à Nairobi et d’un manque de financement.

« C’est une évolution bienvenue », a déclaré mardi le ministre des Affaires étrangères du Guyana, Robert Persaud, qui guarantee la présidence tournante de la CARICOM, à propos de l’annonce de Thomas-Greenfield.

Advertisement

Il a souligné l’significance de son argument selon lequel, comme Haïti mais contrairement aux autres pays de la CARICOM, le Bénin, pays d’Afrique de l’Ouest, est francophone.

Le Bénin avait également contribué à la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah), déployée de 2004 à 2017 et qui comptait à son apogée quelque 10 000 Casques bleus.

Advertisement

La semaine dernière, le secrétaire d’État américain Antony Blinken a insisté pour que le déploiement de la nouvelle mission en Haïti progresse, où, selon l’ONU, plus de 1 100 personnes ont été tuées, blessées ou kidnappées rien qu’en janvier.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s’est dit le mois dernier « consterné » par la violence en Haïti, ajoutant qu’il était « difficile d’exagérer » la crise.

Advertisement

Plus tôt mardi, l’ONU a lancé un appel de 674 hundreds of thousands de {dollars} pour des projets humanitaires en Haïti, où la crise proceed de s’aggraver avec la violence des gangs qui s’étend aux zones rurales et la présence du gouvernement qui s’érode encore davantage.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE ORIGINAL SUR actucameroun.com

Advertisement
Advertisement
Continue Reading

Actualité

Emerse Faé dévoile deux prochains objectifs des Eléphants

Published

on

Spread the love

Emerse Faé, sélectionneur des Éléphants de Côte d’Ivoire, a dévoilé les deux prochains objectifs de la sélection ivoirienne.

Advertisement

Emerse Faé fixe les nouveaux objectifs des Eléphants

Propulsé sur le banc des Éléphants en pleine Coupe d’Afrique des Nations 2023, Emerse Faé a réussi l’exploit en remportant la compétition. Après ce sacre, l’ancien worldwide ivoirien a été confirmé en poste par le président de la FIF, Yacine Idriss Diallo.

En attendant de signer son contrat avec la Fédération, le technicien native se projette déjà sur les prochaines échéances des Éléphants de Côte d’Ivoire. Pour Faé, les Éléphants ont deux objectifs. « Nous qualifier pour la prochaine Coupe d’Afrique et aller défendre notre titre au Maroc, nous qualifier pour la prochaine Coupe du monde en atteignant au moins les quarts de finale », expliqué le coach.

Advertisement

Championne d’Afrique en titre, la Côte d’Ivoire va défendre son titre au Maroc en 2025. Le pays de Didier Drogba était pas à la dernière Coupe du monde au Qatar en 2022. Les Éléphants ambitionnent de réaliser le doublé après le sacre de 2023 à domicile. Mais en attendant ces nouveaux challenges, les Ivoiriens savourent leur troisième étoile.

Advertisement
Continue Reading

Actualité

Le Gabon classé 5e Pays le plus riche d’Afrique

Published

on

Spread the love

Le journal britannique International Finance indique qu’en 2024, Libreville est classé en tête des pays de la zone Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Équatoriale et Tchad), en ce qui concerne le produit intérieur brut.

Le classement est réalisé sur la base des données du Fonds monétaire worldwide (FMI). Et  se base sur le produit intérieur brut (PIB) par habitant en parité de pouvoir d’achat (PPA).

Advertisement

Il en ressort du classement que le Gabon enregistre en 2024, un PIB par habitant en PPA de 19.165 {dollars} et se positionne également comme le 5ème pays le plus riche d’Afrique et le 90ème dans le monde. C’est d’ailleurs la deuxième fois consécutive que le pays d’Oligui Nguema occupe cette place.

Dans ce classement, le Gabon est suivi par la Guinée Équatoriale qui occupe la 6ème place en Afrique et la 94ème dans le monde avec un PIB par habitant en PPA de 18.363 {dollars}, le Congo (5 552 {dollars} et 149ème dans le monde), le Cameroun (4 661 {dollars} et 153ème dans le monde), le Tchad (1 807 {dollars} et 183ème dans le monde), et la République centrafricaine (1 109 {dollars} et 189ème dans le monde.

Advertisement

La Somalie, le Burundi et le Soudan du Sud sont les pays les plus pauvres du continent sur la base du PIB par habitant en PPA.

Sur le plan africain, les Seychelles se positionnent comme le pays le plus riche avec un PIB par habitant en PPA de 41.829 {dollars}, suivi de l’île Maurice.

Advertisement

Advertisement
Continue Reading

Rejoint le groupe WhatsApp

Trending