Connect with us

Actualité

03 civils tués dans un accrochage entre l’armée et le groupe rebelle CODECO

Published

on

Spread the love

Un accrochage entre les forces armées et les miliciens du groupe rebelle CODECO, ce mercredi, a coûté la vie à trois civils dans le territoire de Djugu en Ituri, République démocratique du Congo.

Ituri : 03 civils tués dans un accrochage entre l’armée et le groupe rebelle CODECO

Des échanges de tirs entre les militaires et les membres de la CODECO ont eu lieu dans la journée du mercredi 8 novembre 2023. Selon les médias locaux, trois civils ont perdu la vie, tandis que plusieurs assaillants ont été grièvement blessés. La radio onusienne en RDC, Radio Okapi, cite des sources sécuritaires, affirmant que les miliciens ont initié l’attaque en réponse à l’interdiction de circuler avec leurs armes et équipements militaires.

Le jeudi matin, une centaine de miliciens CODECO ont été repérés dans leur bastion de Lobu et Bbali, au nord de Libi dans le secteur de Walendu Pitsi. Des témoignages indiquent que leur mouvement visait à venger des camarades blessés lors d’affrontements avec les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) à Zanje.

Les miliciens, en fuite, ont incendié six maisons en paille, perturbant la circulation sur l’axe Libi-Dhera et Nyoka, le long de la route nationale numéro 27.

La situation sécuritaire dans l’est de la RDC demeure toujours préocupante avec des attaques sporadiques des assaillants dont les miliciens de CODECO et du M23. Ce, malgré que l’Etat, avec le soutien de certains pays sous-régionaux, fait d’énormes efforts pour contrer la menace terroriste.

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualité

52ème Edition de la Fête de l’Unité : Cabral Libii s’adresse au peuple Camerounais

Published

on

Spread the love

Provocateur pour certains, réactionnaire pour d’autres, le discours de Cabral Libii est largement commenté dans les réseaux où il a été rendu publique quelques heures avant la célébration de la fête nationale de l’Unité, ce 20 mai au Cameroun.

Dans cette adresse à la Nation, le président du Pcrn estime que le Cameroun est actuellement sous les vents d’un « chaos généralisé de fin règne », au momoent son parti s’est vu interdire l’accès au défilé du 20 mai.

« Jamais dans la marche du Cameroun vers l’unité, une petite clique d’apprentis dictateurs qui mijote une succession anti-démocratique n’aura mis autant d’énergies pour détruire une offre politique en apparence modeste », a souligné Cabral Libii dans son message.

A couteaux tirés avec l’administration territoriale et ainsi qu’avec l’un des fondateurs du Pcrn, Robert Kona, Cabral Libii apprend que les « apprentis dictateurs veulent absolument plonger notre pays dans la sauvagerie dans un contexte de chaos généralisé de fin de règne ».

Mais le député ne manque pas de rassurer les Camerounais. « Malgré leurs tentatives illégitimes et illégales de prendre le pouvoir de manière illégitime, ils ne nous effaceront pas », a ajouté Cabral Libii.

Lebledparle.com vous propose de regarder l’intégralité du message de Cabral Libii :

Continue Reading

Actualité

20 Mai 2024 : Paul Biya préside le défilé à Yaoundé, voici le programme

Published

on

Spread the love

Paul BIYA va encore présider ce lundi 20 mai 2024, le défilé militaire et civil au Boulevard du 20 mai à Yaoundé à l’occasion de la 52ème édition de la Fête Nationale, comme l’a annoncé Lebledparle.com.

Selon le programme publié par le Cabinet civil de la présidence de la République, c’est à 12 heures que le Chef de l’Etat arrivera au Boulevard du 20 mai. Il sera ici accueilli par le Ministre Délégué à la Présidence de la République, chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo. En allant s’installer à la loge présidentielle, le Chef de l’Etat aura eu droit aux honneurs militaires.

Répétition générale

Pour que tout se passe sans anicroche, la répétition générale du défilé militaire et civil en vue cette célébration de l’an 52 de l’État unitaire de ce lundi au Boulevard du 20 mai, a eu lieu vendredi dernier. C’était en présence du ministre, directeur du Cabinet civil, Samuel Mvondo Ayolo, et de plusieurs autres membres du gouvernement.

Cette dernière grande révision a permis de corriger les imperfections qui persistaient jusque-là, notamment en ce qui concerne le passage des troupes à pieds.

La copie finale sera déroulée ce lundi 2024 au Boulevard du 20 mai, Yaoundé devant le Chef de l’Etat Paul BIYA.

Lebledparle.com vous propose le programme du 20 mai 2024 à Yaoundé :

20 mai

20 mai

20 mai

20 mai

Cette année, les activités de la célébration de la Fête nationale de l’Unité sont placée sous le thème : « Armée et Nation, ensemble pour un Cameroun uni, pacifique et prospère ».

Continue Reading

Actualité

Gabon : la grève de la faim d’Ali Bongo passe mal aux yeux de la société civile

Published

on

Spread the love

Au Gabon, l’annonce de la grève de la faim d’Ali Bongo a provoqué la colère de la société civile. 

Député de la transition et figure emblématique de la société civile, Geoffroy Foumboula Lebika, aurait souhaité que l’ancien chef de l’État fasse profil bas. 

« Ali Bongo fait la grève de la faim pour exiger la libération de Sylvia, de Noureddin, ainsi de suite. Nous avons pris cela comme étant une offense à notre engagement et une façon de nous insulter, de nous narguer. Ils doivent répondre de leurs actes. »

Georges Mpaga, président du Réseau des organisations libres pour la bonne gouvernance (ROLBG) est plus sévère contre l’ancien chef de l’État. 

« La société civile réaffirme son refus de voir Ali Bongo en liberté, comme annoncé par les autorités de la transition. Des actions judiciaires doivent également être menées contre lui, comme elles le sont contre certains de ses proches. »

Contacté depuis la France, Me François Zimeray, avocat de la famille Bongo, a déclaré que la famille ne s’accrochait ni au pouvoir, ni aux actifs.

Elle est prête, dit-il à tourner la page.

Continue Reading

Trending